Forum des Filles de la Lune (Jiva)


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cheshire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cheshire / Selenae
Maitresse
avatar

Nombre de messages : 1206
Localisation : Profite du soleil, après tous ces mois sous le regard bienveillant de la Lune
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Cheshire   Mar 17 Jan - 3:59

*l’éca s’assit tranquillement dans la grande salle publique de l’antre des filles de la Lune, et sortit de sa poche un vieux carnet abîmé et écorné de sa poche. Profitant du calme, elle l’ouvrit. La première page comportait un petit mot de sa mère*


Ma chère petite Ches, te voici maintenant capable de lire et d’écrire. Je t’offre donc ce petit carnet en espérant que tu y notes tout ce qui te semble important, tes joies, tes bonheurs mais aussi tes souffrances. Tu découvriras vite quel ami formidable il est.

Plein de bisous, ta maman qui t’aime.


*tournant la page, l’éca relut les premiers mots qu’elle avait écrit :*

Aujourdui, c’est les vacance ! j’ai enfin finni ma première anné d’école théorique, je sait lire et écrir. Maman m’a donner ce petit carné je sait pas trot quoi écrire dedans….

*elle rit de l’orthographe déplorable à l’époque et décida d’en faire abstraction dans la suite de sa lecture*

Tiens je vais faire un petit portrait de maman. Ma maman est la plus belle des mamans, elle sait soigner les gens et s’occupe bien de nous. Elle m’aime beaucoup moi et aussi mes sœurs.
J’ai deux grandes sœurs, on joue ensemble dans le jardin mais elles sont plutôt sages. Parfois elles m’embêtent et c’est pas juste car c’est moi que maman gronde ! Papa lui est grand et fort, il a construit notre maison et m’a fait un nouveau lit car j’ai bien grandi. Je l’adore aussi !
Ma maison est à Emlac, dans la province de Méja. C’est très joli et tranquille, sauf que l’été, on est souvent envahi de poskitoes qui puent quand on les écrase.

*elle arriva ensuite à ses premiers souvenirs d’éca*


Cet après midi, j’ai joué avec mes sœurs aux petits chevaucheurs de carne, et j’étais largement en tête. Et puis soudain, la chance a tourné, je n’ai fait que des mauvais jets et j’ai perdu ! J’étais pas très contente, en plus mes sœurs se sont moquées de moi et m’ont fait pleurer. Maman est venue me consoler, et elle m’a dit en riant que « le dieu éca avait du trébucher en se penchant sur mon berceau ». Je lui ai demandé ce qui était ce dieu éca. On m’en parle depuis que je suis toute petite mais je ne suis jamais assez grande pour comprendre. Maman m’a dit que c’était un puissant dieu, très joueur et blagueur mais que parfois ses tours se retournaient contre lui. J’ai demandé à maman si c’était pour ça que quand j’étais fachée sur mes sœurs et que je leur lançais des cartes à la figure, ça leur faisait plus de bien que de mal. Elle a ri et m’a dit que je jouais à pile ou face. J’ai pas très bien compris.

*tournant plusieurs pages de sa belle vie enfantine, elle arriva au passage de la rupture de ses parents*

Ce matin, papa est finalement parti de la maison. Il a pris ses affaires, sa hache, et il est parti. Maman n’a même pas pleuré ! C’est peut être mieux ainsi, on n’aura plus à subir les disputes incessantes, les reproches, les critiques, tout ce qui nous blessent depuis des mois. Je suis très triste, voir ma famille s’effondrer comme ça, alors que c’est ce en quoi je croyais le plus… que de tristesses ! Je ne veux jamais vivre ce que mes parents ont vécu, une belle famille, 3 enfants ; beaucoup d’amour, et tout qui éclate en quelques mois, tout ça pour des broutilles. J’espère que papa va bien, il avait vraiment l’air triste de tout ça.

*et un peu plus loin, le départ de son père*

Papa a quitté le pays ! je n’arrive pas à le croire ! Il nous a laissé un mot pour dire qu’il partait loin, très loin, pour essayer de reconstruire sa vie et de retrouver le bonheur. Il ne nous a pas dit où…
Je pleurais tellement que ma mère ne savait plus quoi me dire, alors pour me consoler, elle a lancé quelques fées d’artifices, et fait éclater un poskitoes sous le nez de la voisine. Malgré mon chagrin, j’ai éclaté de rire et je me suis sentie mieux. La voisine aussi a rit et ma mère m’a dit « regarde, elle sent le poskitoes puant et pourtant elle rit. Retiens ça ma fille : pleure et tu seras seule, ris et le monde rira avec toi ». Je trouve que c’est un peu stupide mais je vais essayer.

*quelques pages après*


Ma mère n’en peut plus mais qu’est-ce que je ris. J’ai cachée des fées endiablées sous la table, dès que ma sœur a mis le couvert, elles se sont déclenchées et tout à valdinguer ! A l’école, j’ai été punie pour avoir remplacé l’encrier de mon voisin par de l’encre de serpentin, dès qu’il a commencé à écrire, l’encre est devenue invisible, c’était très drôle. Mon maître n’a pas trouvé ça drôle lui, j’ai été punie, mais tant pis. Toute la classe a ri, c’était génial.

*elle éclata de rire en retrouvant son chapitre consacré à ses meilleures blagues et tours, se souvenant à quel point le conseil de sa mère a été précieux, puis poursuivit sa lecture jusqu’au départ de sa plus grande sœur*

Chescatty est partie ce matin pour un long voyage. Maman m’a dit qu’elle allait au village d’Amakna pour poursuivre son enseignement pratique. Apparemment c’est très loin, pas loin de Brakmar, le village dont est originaire mes ancêtres. En tout cas ma soeur était très excitée ! Maman lui a dit de trouver là-bas une amie à elle, une certaine Myoleis, qui s’occuperait d’elle. J’ai demandé à maman qui c’était cette Myoleis, et maman m’a dit que c’était la seule personne dont elle connaissait le nom là bas, parce qu’on aurait de très lointains ancêtres communs. Quelle chanceuse ma sœur de partir, je m’ennuie tellement ici, il n’y a rien à faire et je déteste l’école théorique, je n’en vois pas l’intérêt. Tous les jeunes du village s’en vont, ma seule occupation c’est d’aider ma mère à trier les fleurs ou à puiser de l’eau.

*et plus loin celui de sa seconde sœur*
C’est au tout d’Aestesia d’aller à Amakna. Ptite veinarde, je vais mourir d’ennui sans elle ! Chescatty nous a envoyé une missive pour nous raconter la vie là bas, ça a l’air génial mais assez dangereux, il y a l’air d’avoir des tas de bêtes bien plus dangereuses que le poskitoes puant ! Elle nous a dit que Myoleis a été très gentille avec elle et s’occupe bien d’elle. Aestesia va me manquer, on rigolait quand même bien ensemble. J’ai demandé à maman quand je pourrais aller à Amakna, mais elle ne m’a pas répondu. Je trouve ça bizarre, vu que mes deux sœurs ont pu y aller, pourquoi pas moi ?

*quelques pages plus tard*
Chescatty est rentrée ce matin, elle avait l’air fatigué ! Elle a dit qu’elle revenait définitivement à Emlac, car Amakna et ces alentours étaient un endroit bien trop fatigant et dangereux et qu’il faut se battre en permanence pour survivre et progresser. Elle préfère l’école théorique la folle ! Elle nous a beaucoup parlé de la vie là bas, mais pas de Brakmar, elle n’a pas osé y aller, elle avait trop peur. Ca me donne encore plus envie de partir ! Comme ça a l’air excitant et intéressant ! En plus il y a plein de monde, plein de jeunes gens avec qui parler et rire… ça me changerait des poskitoes…

*peu après*
Aestesia est de retour !! Quelle surprise ! On pensait pas la revoir si tôt, mais apparemment les vilaines bébêtes ont eu aussi raison de sa volonté et elle a abandonné l’enseignement pratique. Ce qu’elle me raconte me donne encore plus envie de partir ! Je meurs d’ennuis ici, même mes blagues et mes tours finissent par être ennuyeux à force d’être ressassés ! J’ai demandé à maman si je pouvais partir, et comme d’habitude, elle n’a pas répondu. Alors je me suis mise en colère très fort, tellement fort que ma sœur m’a traité de Iop ! Maman m’a finalement expliqué que je ne pouvais pas aller là bas. D’abord je n’ai pas fini l’école théorique, ensuite je suis trop faible, trop malchanceuse pour y aller. C’est trop dangereux qu’elle dit. Je n’ai plus du tout envie de rire. J’ai décidé de m’entraîner en secret et de ne plus aller à l’école théorique. De toutes façons, j’ai trop de retard, je ne suis pas faite pour ça ! Je veux de l’action, je m’enfuirais si il le faut.

*page suivante*
Maman m’a interdit de sortir de la maison et elle me surveille de très près. Avec ma malchance habituelle, j’ai déchiré ma tenue en m’entraînant et c’est comme ça qu’elle s’est rendue compte que je faisais l’école buissonnière… il a fallu que je tombe dans le seul rosier diabolique d’Emlac en trébuchant sur le seul caillou de la route ! Je me demande ce que je vais devenir… Maman s’inquiète beaucoup de me voir dans cet état mais ne veut toujours pas que je parte. Elle me dit que c’est pour mon bien ! J’adore maman mais quand même… tiens et si j’allais éclater des poskitoes dans le salon ?

*quelques pages plus tard, le passage qu’elle lit fait encore briller une lumière de joie dans ses yeux*
j’ai vaincu de guerre lasse ! Maman m’a autorisé à partir à Amakna ! Il en a fallu des poskitoes écrasés, des fées endiablées et de la poudre de perlimpimpim, mais je peux enfin partir. Maman n’y a mis qu’une condition : que je reste toujours bien avec Myoleis, parce que sans ça je vais beaucoup souffrir… pffff faut toujours que je sois dans les jupes de quelqu’un, j’en ai marre ! je me débrouillerais seule, maman n’en saura rien ! je file faire mon sac, Aestesia va me donner des vêtements, ça s’appelle des vêtements de l’aventurier… c’est ceux qu’elle et mon autre sœur ont utilisé, pffff jamais eu le droit à des vêtements neufs !

*la page suivante raconte son arrivée à Amakna*
Le voyage a été très long et j’ai beaucoup pleuré d’avoir abandonné ma famille. J’ai vraiment envie de partir mais en même temps je tourne une très grande page de ma vie… j’espère trouver des gens là bas, sinon… enfin il ne faut pas que j’y pense ! Je suis un peu triste car ma première journée à Amakna a été pénible. J’ai voulu commencé mon entraînement seule, et j’ai attaqué une petite bête jaune qu’on appelle tofu et qui apparemment bécotte les gens. Et bien ses bécots sont pas aussi doux que ceux de ma mère. En 3 minutes, j’étais à terre et bien mal en point, il a fallu que je reste assise quelques instants pour reprendre des forces ! Après une succession d’échec, j’ai décidé de me reposer… mais je n’ai pas de maison ! finalement j’ai trouvé un coin calme et abrité dans la forêt, c’est là que je suis en train d’écrire… pas moyen de dormir, je suis fascinée par la nuit ici, la lune qui brille de milles éclats, l’ambiance calfeutrée, les petits bruits des bêtes de la forêt…

J’ai fini par m’endormir au jour levant, et je me suis réveillée avec la lune. J’ai décidé d’aller voir Myoleis, je l’ai trouvée sans problème, elle préfère la nuit aussi. Elle m’a fait remarquer en riant que j’avais oublié d’enfiler mes vêtements de l’aventurier, c’est pour ça que j’étais si faible. Elle m’a aussi appris quelques techniques de combat et m’a laissé m’entrainer seule. Je lui ai demandé ce que signifait les ailes qu’elle avait dans le dos et elle m’a dit qu’elle était brakmarienne ! Je lui ai dit que mes ancêtres étaient brakmariens aussi, mais que je n’avais pas d’ailes. Elle a ri et m’a dit que si je le voulais, ça viendrait mais que je devais beaucoup m’entrainer avant.

Elle m’a aussi présenté son futur mari, Honte. Il est sympa mais il a une drôle de tête, on dirait une greuvette. Je lui ai dit et il a pas beaucoup aimé… mais il a accepté de m’aider à m’entrainer.

*parcourant quelques pages de notes diverses sur le bestiaire, de conseils de combat et la vie, le peuple d’Amakna, les bontariens, brakmariens et « gaybays », l’éca trouva enfin, au milieu de celles-ci, les dernières choses qu’elle avait écrit sur sa vie à Amakna*

Honte et Myo s’occupent beaucoup de moi et je progresse très vite ! On va taper des porkass et des scaras et des tas de grosses bêtes, j’adore ça. Eux je les adore aussi, je me suis trouvée une nouvelle famille !!! c’est Tante Myo et la greuvette grise, ça les énerve que je les appelle comme ça, mais j’adore les taquiner et ils me le rendent bien.Ils se sont mariés mais je n’ai pas pu être là, ma mère a voulu absolument que je rentre 15 jours à la maison, d’ailleurs j’ai cru que je ne pourrais jamais repartir ! Ca m’a fait du bien de les revoir cela dit.

Mon entraînement me prend beaucoup de temps mais je reste très seule. Je ne peux pas être tout le temps dans les pattes de Tante Myo et de Tonton Honte, comme je les appelle maintenant. Je n’ose pas toujours les rejoindre, vu que souvent je suis trop faible pour participer à leur combat, je me contente de regarder. Honte et Myo disent que j’apprends beaucoup en tactique, c’est vrai que je continue de gagner des cercles de puissance. Mais bon, ce n’est pas très très drôle, et j’ose pas trop faire de blagues avec leurs amis, qui sait ce qui pourrait m’arriver, ils sont tellement forts !

Myo m’a dit que je pourrais trouver des amis en intégrant une « guilde ». Elle m’a conseillé d’en chercher une par moi-même. J’ai visité beaucoup de clans de guilde, mais peu m’ont attiré. En fait une seule semble vraiment me correspondre, une guilde qui aime la lune comme moi. Myo m’a dit que c’était un très bon choix, à ce qu’elle en sait mais j’ai peur d’y aller.

*trouvant une page vierge, l’éca prit une plume de tofu et écrivit une nouvelle page*

voici maintenant une semaine que je fréquente les filles de la Lune, et je suis ravie. Elles sont gentilles et semblent effectivement correspondre à mon tempérament. Mais il faudra que je trouve une marraine et cette tâche est ardue…

*continuant silencieusement sa tâche, l’éca écrivit une page de plus dans son histoire puis, satisfaite et souriant, quitta silencieusement le clan des filles de la Lune pour aller s’entrainer*


Dernière édition par le Lun 27 Fév - 17:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludibliss
Impitoyablement roze
avatar

Nombre de messages : 1323
Localisation : Au coeur d'Amakna
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: Cheshire   Mar 17 Jan - 16:44

*Apercoit le petit carnet*

*s'approche discretement en regardant que personne ne la voit*

*l'ouvre et commence a lire*

*apres un petit moment de lecture, referme le carnet et s'en va en murmurant*

elle est bien cette petite! *sourit*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam-le-terrible
Roublarde
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 34
Localisation : ........ Ca regarde que moi.. Et encore
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Cheshire   Ven 24 Fév - 17:42

Un grand écaflip au pelage fauve pénètre dans la maison des Filles de La Lune, semblant chercher quelque chose de particulier..

Soudain son regard est attiré par un petit rectangle de cuir sur lequel est écrit: 'Cheshire'..

Le disciple de la pièce arbore alors un large sourire, prend le carnet avec toute la délicatesse dont il est capable, puis l' examine longuement, hésitant à l' ouvrir


Il se remémore sa conversation de la veille avec Cheshire

Cheshire: "J' ai laissé un carnet à la maison des Filles de La Lune.. Si tu veux tu peux aller le voir"

Il finit par se décider, s' installe sur une chaise et commence à feuilleter le carnet, suivant les aventures de sa belle au gré des courbes créées par sa main de moins en moins hésitante..

Sa première réaction est une boule dans son estomac, à la lecture du passage sur le départ de son père.. Le bonheur familial qui vole en éclats, comme une sensation familière.. Puis ce passage sur ses querelles avec ses soeurs, c' est vraiment bien la même Cheshire qui le tenait du regard la veille au soir au fin fond de la forêt amaknéenne.. La même.. Aussi touchante que drôle.. Une boule de tendresse et de fragilité contenue.. Un caractère bien trempé aussi..

Il se rendit compte qu' il regardait fixement dans le vide, un large sourire hagard aux lèvres.. Il reprit alors sa lecture, pas étonné de lire la réaction de Cheshire face au refus de sa mère de la laisser partir, il se rappelait sa propre enfance, ses envies de découvrir la VRAIE VIE comme il disaist à l' époque avec sa petite voix de sale chaton.. Et puis ses disputes incessantes avec son père.. Toutes ces disputes, puis LA dispute.. Et son départ.. Il écrasa une larme sur sa joue en repensant à son père.. Enfin.. Celui qu' il considèrerait toujours comme son père, un écaflip juste.. Un peu revèche en surface, mais qui avait un amour profond pour ses enfants.. Ce père de coeur qu' il n' avait pas revu depuis des années et qu' il ne reverrait plus que caché par une stelle blanche et quelques gerbes de fleurs multicolores.. Il reprit ses esprits, reprit le carnet et se reconcentra sur sa lecture..

Il arriva rapidement au passage sur les mésaventures de Cheshire.. Héhé.. Le coup de tofu.. Ca lui rappelait une fois où il avait réussi à se mettre KO en jouant à son jeu favori, le Tout ou Rien en plein combat avec un ridicule Tofu.. Décidemment ces deux-là s' étaient bien trouvés..

Il lût le texte jusqu' à la fin, referma le petit carnet et le reposa très précautionneusement sur la table.. Puis il hésita.. Sortit de sa poche une plume de Kwak et un pot d' encre qu' il gardait précautionneusement depuis que son tuteur Osamess le lui avait offert puis griffonna ces quelques mots sur un bout de papier:

Sur le papier a écrit:

En mon âme la noirceur trop souvent s' est lovée
Mais c' est toi jolie fleur qui as su me sauver
Un moment de douceur à tes lèvres volé
A semé dans mon coeur la force de t' aimer

Il contempla un moment ce qu' il venait d' écrire.. Il était déçu de lui comme toujours.. Et hésitait à glisser le bout de papier dans le carnet, le laissant comme surprise à Cheshire.. Il se décida, déposa le dit papier d' une main tremblante en toute fin du récit.. Avant d' être repris par sa pudeur.. Il reprit le papier, le froissa et le jetta à terre.. Avant de repartir d' où il venait, laissant pour unique empreinte un dernier regard adressé au petit carnet qui contenait tant de la personnalité de sa bien aimée et ce bout de papier, symbole de son manque de confiance en soi qui gîsait à terre..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheshire / Selenae
Maitresse
avatar

Nombre de messages : 1206
Localisation : Profite du soleil, après tous ces mois sous le regard bienveillant de la Lune
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Cheshire   Ven 24 Fév - 18:40

*entre dans le clan des FDLL et remarque instantannément une odeur familière qui lui colle immédiatement un sourire aux lèvres*

Tiens donc... il a trouvé le clan plus confortable que mes genoux finalement?

*s'approche du petit coin où son carnet est resté et remarque la trace de poussière, preuve qu'il n'a pas été reposé exactement au même endroit*

Ainsi donc il l'a lu...

*prend son petit carnet, le feuillète et remarque une tache étrange et inconnue dedans... une trace semblable à celles que ses propres larmes ont laissé, sauf qu'il ne s'agit pas, elle en est sûre, de ses larmes. Elle contemple longtemps la trace, se demandant ce qu'il pouvait y avoir dans sa vie si anodine et somme toute pas si triste, qui pouvait avoir fait pleurer son bel éca*

J'espère qu'il va bien...

*repose précautionneusement son petit carnet et s'apprète à quitter le clan, quand soudain elle remarque un petit bout de parchemin laisser à terre, comme un message perdu*

On dirait qu'une de mes soeurs a oublié l'utilité de la poubelle!

*prend la boule de papier et s'apprète à la jeter, mais poussée par une intuition bizarre, elle déplie finalement la boule de papier pour lire ce qu'il y a d'écrit... le parchemin aussi dégage cette odeur très familière*

oh *souriant malgré ses yeux qui se remplissent de larmes, elle défroissa soigneusement le petit parchemin, le plie soigneusement et le range dans son nouveau petit carnet, celui dans lequelle elle écrit ses aventures actuelles, pour le garder toujours avec elle. Ce faisant, elle murmure*

moi aussi je t'aime Sam, envers et contre tous

*elle se rappelle alors de tous les ennuis passée et de l'intervention si sage de Minuit et s'écrit*

J'ai oublié de la remercier! Quelle étourdie ingrate je fais!

*sort alors du clan à la recherche de Minuit, tout en pensant*

"huhu j'espère que le passage de Sam est passé relativement inapperçu, il y a un certain nombre de mes soeurs à qui je n'ai pas encore pu raconter tout cela et qui ne vont pas être contente du tout de mes cachoteries"

*voit mentalement l'image de sa chère Mini Iopo qui lui manque tellement, image qui s'efface vite pour laisser place à celle qui occupait dorénavant toujours son esprit: un bel éca fauve*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cheshire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cheshire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Joueur de Flûte] Sourire tel un Chat du Cheshire
» PixelArt du Chat de Cheshire [Kalaking]
» Xerxes Break. « The candyman » ~ ! [validé]
» Les images kifonpeur
» [Paris] RDV parisien le 21 fevrier,photos p9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Filles de la Lune (Jiva) :: Le Repaire :: La Galerie de Portraits-
Sauter vers: