Forum des Filles de la Lune (Jiva)


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [BG] -O-Krystal, crâ de glace aux flèches de feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Krys
Aventurière
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Localisation : Zaap de Madestram
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: [BG] -O-Krystal, crâ de glace aux flèches de feu   Dim 26 Juin - 0:39

(posté en accord avec Fremen xD)


le temps de l'enfance.

Cette histoire débute en une bourgade d’une contrée lointaine et oubliée, dont la tradition était depuis les temps immémoriaux la confection et la pratique de l’arc. Aussi tout le monde y était archer. Au sein de ce paisible lieu naquit la petite Kahyna. Elle grandît entourée de l’amour de ses parents et tout était au mieux dans le meilleur des mondes.
Très tôt, les aînés initiaient les enfants au maniement de l’arc. Il y avait une véritable compétition entre les enfants pour savoir lequel était le plus fort. Pourtant, Kahyna ne comprenait pas cela. Alors que les autres enfants se dirigeaient naturellement vers la force et la puissance, elle leur préféra l’intelligence et la tactique. Tant et si bien que les autres enfants finirent par la mettre à part. Elle n’est pas comme nous, celle là ! Là encore Kahyna ne comprenait pas. Aussi, bien qu’elle était entourée par l’amour de ses parents, elle finît par ressentir une profonde solitude, qui grandissait chaque jour davantage.
Un jour, un voyageur s’arrêta au village. Il portait sur lui un arc magnifiquement sculté, et tous voulurent l’essayer. Fort amusé, l’homme annonça « A celui qui parviendra à bander l’arc, et à décocher une flèche qui fera tomber la plus haute pomme du plus grand pommier, à celui-ci je lui donnerait l’arc. ». Bien évidemment, tous essayèrent mais rares furent ceux qui parvinrent à le bander. Aucun ne pu décocher la moindre flèche. C’est à ce moment qu’apparut la petite Kahyna. « J’veux essayer !!! ». A ces mots, les villageois ne manquèrent pas de se moquer d’elle. Mais elle insista. Le voyageur fit un sourire, prit des mains l’arc au dernier ayant essayé, et le prêta à la jeune enfant. A la stupeur générale, elle bandit l’arc sans effort, visa un court instant la plus haute pomme du plus grand pommier, et décocha une flèche. Une pomme vient tomber au pied de l’arbre. Kahyna n’était pas peu fière. Elle se retourna vers les villageois afin de recevoir des éloges... Pas un ne prononça un seul mot. Seuls ses parents se réjouissaient, mais ils n’osèrent pas briser le silence de cette lourde ambiance mêlée de stupeur et de jalousie. Un peu décontenancée, elle s’adressa au voyageur, réclamant l’arme comme dû de son exploit, tout en serrant précieusement l’arc dans ses mains. Les villageois encore muets se montrèrent soudain fort éloquents. « Petite impertinente, rend son arc à monsieur !!! », « tu es trop jeune pour mériter un arc pareil ! ». Habituée aux railleries, elle s’entêta. « J’ai fait tomber la plus haute pomme j’ai gagné ! ». Encore des cris de consternation et d’exaspération au sein de la foule. Le voyageur n’y prêta pas attention, il s’agenouilla devant la jeune fille tout en posant la main droite sur son épaule gauche. Avec la plus gentille et douce des voix, il lui chuchota, juste pour elle « Tu as vraiment décochée une flèche magnifique, tu es très douée ! ». A ces mots le rouge lui vint aux joues, ce qui ne manqua pas de provoquer la jalousie de toute la gente féminine présente. Il continua « Malheureusement, tu n’as pas fait tomber la plus haute pomme. » En effet, une bourrasque de vent fit découvrir aux yeux de tous une pomme située un peu plus haut que celle précédemment touchée, cachée alors dans la cime de l’arbre. La déception se lisait sur le visage de la jeune fille. Résignée, elle rendit l’arc au voyageur.
Fasciné par son talent, l’homme passa quelques jours au village, à la plus grande joie de Kahyna. A part ses parents, c’était la première personne qui s’intéressait à elle. Hélas il ne pu rester bien longtemps… Lors de son départ, il lui chuchota à nouveau à l’oreille afin que nul autre ne puisse entendre. « Quand tu aura grandit et gagné en assurance, quitte ce village qui n’est pas fait pour toi, dirige toi vers le sud, et trouve la province d’Amakna. Là tu pourra prouver ta valeur à tous. Là y sera ta vraie place. » Ces mots restèrent à jamais gravés dans la mémoire de la jeune fille. Le destin voudra malheureusement que jamais plus leur chemin ne se recroisent…


petite crâ
deviendra
Grande !


Plusieurs saisons passèrent. Kahyna gagnait en puissance. Il ne se passait pas un jour sans qu’elle s’entraîne, comme le lui avait enseigné le voyageur. Et elle était toujours aussi seule… Son exploit, bien loin de provoquer de l’admiration n’avait provoqué que de la jalousie…
Ce n’est qu’en s’entraînant qu’elle saisit enfin pourquoi elle y était parvenu et non les autres. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce n’était pas de la force qu’il fallait pour bander l’arc, mais bien de l’intelligence ! Forte de cette découverte, elle n’en était que plus motivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krys
Aventurière
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Localisation : Zaap de Madestram
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: [BG] -O-Krystal, crâ de glace aux flèches de feu   Dim 26 Juin - 0:40

de rencontres en rencontres

Jusqu’au jour où elle décida de partir. Ses parents de l’empêchèrent pas, ils savaient que cela finirait par arriver. Le cœur brisé, ils la regardèrent un beau matin s’enfoncer dans la forêt, sachant pertinemment qu’ils ne la reverraient sans doute jamais. Alors qu’elle avait à peine marché, un tofu voyageur apporta un présent à la nouvelle aventurière. Il apportait avec lui une lettre de sa mère, qui lui souhaitait un bon voyage et lui rappelait combien ils l’aimaient, ainsi qu’une petite amulette. Cela la surpris, mais elle noua l’amulette autour de son cou.
Le voyage s’avéra long et difficile. Bien sûr elle savait chasser et subvenir à ses besoins élémentaires, mais jamais elle n’avait quitté la maison auparavant. Les nuits froides, courtes, le feu qu’il faut alimenter sous peine d’attaque des bêtes sauvages. La faim, la soif, la fatigue.
Bien souvent elle fut tenté de retourner au village, mais à chaque fois elle se remémorait les paroles du voyageur. Bon gré mal gré elle repartait chaque matin. Son voyage fut parsemé de rencontres amicales avec d’autres voyageurs et de rencontres moins amicales avec des roublards. De ces rencontres elle gardera une profonde rancœur envers les bandits de grand chemin.
Ce n’est qu’un soir, épuisée, qu’elle arriva sans le savoir en Amakna. Alors qu’elle manquait de s’écrouler, une immense créature de roc l’agressa. Elle n’eut que le temps d’apercevoir une ombre avant de succomber de fatigue.
A son réveil le lendemain matin, elle découvrit le foyer agonisant d’un feu, ainsi qu’une couverture à ses côté. Elle était elle-même sous une couverture bien plus chaude que celle qu’elle avait emporté. A peine s’était elle réveillée qu’un drôle de personnage montra le bout de ses lunettes.
- Ah ! Te voilà enfin réveillé nom d’un ptit tofu ! Le soleil est déjà bien haut dans le ciel ! Prononça t-elle. Car c’était une « elle ».
- Qui… qui êtes vous ?
- Grande question ! Moi je sais qui tu es ! Chut approche, c’est un secret ! répondit elle avec malice.
Kahyna n’en croyait ni ses yeux ni ses oreilles. Une vieille dame se tenait là devant elle, elle était manifestement folle et de surcroît elle prétendait savoir qui elle était !
- Tu te nommes Kahyna et tu viens de très très loin. Continua la vielle dame sans vraiment se soucier de l’impact d’une telle phrase sur la jeune fille. Comment je le sais ?
- Comment vous … commença t-elle à demander.
- Je le sais c’est tout. Coupa la grand-mère.
Kahyna avait l’impression de nager dans le délire total. Ce qui ne manqua pas de grandement amuser la vielle dame.
- Hi hi hi si tu voyais ta tête ! Ricana t-elle.
Kahyna sentit la colère gronder en son cœur. Elle se leva brusquement et s’écria :
- Cesse de te moquer de moi !!! Va tu enfin me dire qui tu es ?!
La grande mère cessa de rire et se mit à raconter, avec un sourire qui sembla étrangement familier à la jeune fille,
- Je me nomme Grimeline. Je te connais car tu n’es autre que la fille de ma précieuse fille Kristaline. Mais tu ne me connais pas. La seule fois que je t’ai vu tu n’étais pas plus haut que le boufton qui vient de naître ! Je savais que tu allais arriver en ces terres. Ta mère m’a prévenu par tofu voyageur. Il a mis beaucoup de temps… il a du se perdre en chemin. Par chance – eh je ne suis pas enutrofette pour rien – il m’a retrouvé à temps. Je t’ai reconnue car tu es le portrait craché de ta mère, au même âge. La tunique bleue mis à part bien sûr.
Kahyna n’en croyait pas ses oreilles. Jamais on ne lui avait dit qu’elle avait une grand-mère !
- Vous êtes ma… ? Balbutia t-elle
- Ta grand-mère vi !

Dans les jours puis les mois qui suivirent, Kahyna suivit l’enseignement de sa grand-mère. Elle lui apprit à se débrouiller seule, à connaître la faune et la flore amknienne, à découvrir des trésors cachés… Par son aide elle gagna au fur et à mesure en assurance et en puissance, mettant à profit les enseignements et l’équipement que lui fournissait sa chère grand-mère. C’est sur son conseil qu’elle se lança dans le métier de paysan, puis de boulangère. Certes ces deux métiers ne mènent pas à la célébrité, mais au moins ils permettent de s’en sortir par soi même.
Un jour alors qu’elle fauchait paisiblement dans un champ reculé, sa grand-mère vient lui parler. C’était peu de temps avant une grande révolution du monde d’Amakna. Elle lui parla d’une guilde qu’elle allait fonder avec un vieil ami à elle, la guilde des « -O- ». Kahyna fut folle de joie de recevoir une proposition pareille de la part de celle qui lui avait permis de devenir ce qu’elle était devenue. Elle accepta sans attendre. Peu de temps après la révolution, elle prit un nouveau nom. Désormais elle se nommait -O-Krystal, en hommage aux deux femmes qu’elle aimait plus que tout.


Peu de temps
avant...
La révolution !


Krystal était devenue l’ombre de Grimeline. Jouissant d’une grande liberté, elle la soutenait comme elle le pouvait dans chaque entreprise de l’enutrofette. Celle-ci était très connu, et Krystal connu par elle de nombreuses personnes qu’elle compte encore parmi ses amis aujourd’hui. Entres autres personnes une jeune feca, mais il n’est pas encore l’heure de parler d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krys
Aventurière
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Localisation : Zaap de Madestram
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: [BG] -O-Krystal, crâ de glace aux flèches de feu   Dim 26 Juin - 0:40

Joies... et souffrances.

Le temps passait donc. Pour Krys, comme l’appelaient ses amis, vint le temps des amours. Elle qui différait des autres crâ par ses flèches, elle allait différer des autres femmes par les préférences de son cœur.
Cela s’incarna au début en une ravissante crâ répondant au doux nom de Savanah. Pour Krys elle représenta au préalable un modèle, s’abreuvant de son expérience et de ses conseils. Elle ne pu bientôt plus se passer de celle-ci. A un point tel qu’elle se trompait dans ses actions au combat ! Au grand désespoir de sa grand-mère… Un jour Krys surprit ces propos tenu par l’enutrofette à des amis « Quand ce n’est pas un tofu sauvage c’est un nuage, et quand ce n’est pas un nuage c’est une fleur ! Et lorsque il y a Sava, alors je vous raconte pas, c’est la cata ! ». Ces paroles eurent l’effet d’une flamiche sur la jeune fille. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre de quoi il en retournait, et s’en accommoda même assez vite. Elle fut ravie d’offrir à son amie son magnifique chapeau vert, lorsque lors d’une chasse elle en obtint un meilleur sur le corps d’un monstre. Hélas, alors qu’elle allait lui révéler ses sentiments, Savanah disparut sans laisser de nouvelles. Krys noya son chagrin dans ses métiers et les rares chasses en compagnie de sa mémé et quelques amis sur d’imposants monstres cracheurs de flammes. C’est durant la disparition de son 1er amour que les autorités mirent en place le tant attendu système de guilde. Grimeline voulut en créer une, avec ses amis. Parmi eux, Milama l’enutrofette, Cocotte la regrettée osamodas, le feca Ramistofa… ainsi qu’une jeune feca, plus jeune que Krys de 8 saisons. Le courant passa immédiatement entre les deux jeunes filles, sans qu’elles même ne s’en aperçoivent…
Par la suite, Krys passa beaucoup de temps avec ses nouveaux amis. Elle fut très fière lorsque Cocotte se montra impressionnée par la portée de sa plus puissante flèche ! Ils chassèrent ensemble des ennemis aussi variés que des arbres vivants, des noix de coco sur pattes ou même un terrifiant loup des cavernes. La présence de la jeune feca faisait beaucoup de bien à Krys. Par dépit de ne pas revoir Savanah, elle se mit à faire des avances à la feca, plus par amusement que par attirance, même si elle ne la laissait pas indifférente. Elle qui s’attendait à se faire repoussé, elle fut très étonné de voir la feca répondre à ses avances, et même à la voir lui en faire ! Elles devinrent de plus en plus proches, et tendres, l’une envers l’autre, partageant leur nuit en tête à tête. Mais l’ironie du sort se fera bien cruelle : le matin même du jour où leurs lèvres se joignirent pour la 1ère fois, l’après midi Savanah refit son apparition en Amakna. Bien sûr Krys en fut heureuse… et tout autant déchirée. Déchirée avec cet amour qui revenait le jour même où elle l’avait « trompé » avec une autre…Elle ne savait plus où elle en était, laquelle elle aimait vraiment… et n’avait personne à qui se confier.
Tandis qu’elle était en proie à ses doutes survint un événement qui changera sa vie à jamais : sa grand-mère bien aimée, qui n’était plus si jeune, s’était fait agressé violement par un démon et était au seuil de la mort. Des amis l’avaient trouvé agonisante au pied d’un arbre, en pleine forêt. Elle n’avait pas tenu à être déplacé, sachant pertinemment que son jour était venu. Elle voulut juste revoir et parler à sa précieuse petite-fille une ultime fois.
« Ma petite Krystal… surtout… remets toi vite… de cette épreuve… je m’en vais… mais tu… es devenue… forte… tu as en toi les… capacités… pour survivre dans… ce monde. » Elle marqua une pause. Krys ruisselait déjà de larmes. Elle reprit « Je te remercie de tout cœur… ta joie de vivre… et ta fraîcheur… ont donné à la vieille… dame que j’étais… ses derniers moments… de répits. Je suis fière… de t’avoir comme… petite-fille. » Elle fit une nouvelle pause. Sans ses amis pour la soutenir, Krys aurait déjà succombé à la douleur. Elle continuait de tenir fermement les mains de sa grand-mère, comme si cela allait lui rendre sa vigueur… « Prends bien soin… des autres… à ma place… tu les aimes déjà… comme je les aime. Surtout ne laisse pas… ton bon cœur s’emplir… de haine… trouve la personne… qui t’es chère… et chérit là… » Alors qu’elle prononçait ces mots, elle fixa un instant Savanah puis la feca qui étaient en retrait. On aurait cru qu’elle savait, alors que Krys n’avait pas pris le temps de lui en parler. « Avant que je… ne parte… sache qu’il existe une… personne en Amakna… que je n’ai pas retrouvé… elle est ta… »… le silence. La mort avait fait son œuvre. Ce furent les derniers mots de l’enutrofette Grimeline.
Krys était inconsolable. Ce n’était pas seulement un membre de sa famille qu’elle perdait, mais également celle grâce à qui elle était devenue ce qu’elle était aujourd’hui…
Aux funérailles de l’enutrofette, il vint un monde tel que Krys n’en avait jamais vu en Amakna. Des témoins jurèrent même avoir vu quelques démons, tapis dans l’ombre. Il semblait que tout Amakna s’était déplacé pour saluer Grimeline l’enutrofette une dernière fois.


image du passé...

Krys ne fut pas non plus épargnée par la suite des événements. La mort de leur meneur provoqua des dissensions au sein de la guilde, et certains membres partirent chez d’autres guildes. Cocotte quant à elle, lasse du comportement des oracles, disparut à son tour. Seuls restèrent Milama, une iopette nommé Teredrith, Olaf un enutrof, et Savanah, bien entendu. Krys eut à s’expliquer avec cette dernière. Elle lui avoua tout : ses sentiments, et aussi ce qui s’était passé avec la feca en son absence. La crâ se montra compréhensive. Et ne tenta pas de commander au cœur de sa belle. Eh oui… les sentiments étaient partagés depuis longtemps. Mais… elle aussi devait s’en aller, pour une raison qu’elle refusa de révéler à Krys. Mais elle s’en allait… Lors de leur dernière entrevue, Savanah embrassa tendrement le front de Krystal, et la serra dans ses bras. Puis elle enleva sa précieuse cape et lui l’offrit, en souvenir du temps passé « qu’elle te serve autant qu’elle m’a servit. ». Elle fit un pas en arrière, puis deux, prononça quelques mots d’adieu, et se retourna enfin pour ne jamais revenir. Elles pleurèrent chacune en silence cet amour qui n’existera pas, à jamais.
Par la suite, Krys rejeta la feca, refusant d’aller vers quelqu’un par dépit d’avoir vu partir son 1er amour. Ce qu’elle comprit tout à fait. Elles redevinrent donc amies. Pourtant, plus le temps passait, et plus leurs sentiments grandissaient, malgré la distance qu’elles avaient mise entre elles. Un matin très tôt, après que Krys se soit confié à une amie osamodas qui ne pouvait que la comprendre, elle se déclara une nouvelle fois à la feca. Comme elle s’y attendait, celle-ci répondit positivement à ses sentiments. Elles s’aimaient, et elles ne pouvaient lutter contre cela. Il devint pour leurs amis respectifs impossible d’imaginer la crâ sans la feca, ni la feca sans la crâ. Celle-ci comblait sa belle de présents. Et rien ne semblait pouvoir gâcher le bonheur que Krys avait enfin retrouvé. Entourée d’amis et d’amour, elle avait trouvé sa place en Amakna.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krys
Aventurière
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Localisation : Zaap de Madestram
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: [BG] -O-Krystal, crâ de glace aux flèches de feu   Dim 26 Juin - 0:41

Heureux hasard de la vie... malheureux déboires de celle ci...

Un jour, alors qu’elle chassait le sanglier pour une amie iopette, tailleuse de grand talent qui avait d’autres bébêtes à taper, elle rencontra une crâ, avec qui elle s’entendit aussitôt. Elle se prénommait AyannA, et la douceur de ce nom égalait la douceur de cet être. Elle était très seule, d’une solitude que Krys avait connu dans sa toute jeunesse, mais qu’elle ne connaissait plus. Krys se sentie proche d’elle. Elle ne fit ni une ni deux, elle allait la guérir de cette satanée solitude qui vous ronge l’âme. Elles devinrent amies, les meilleures du monde.
Krys lui proposa un soir de prendre un bain dans un endroit caché aux yeux de tous. AyannA accepta avec grand plaisir. Après avoir franchi quelques obstacles non sans efforts, elles arrivèrent en un lieu idyllique. « J’avais trouvé cet endroit avec ma mémé de son vivant. C’est un lieu très important pour moi, j’aime y venir m’y ressourcer. J’ai l’impression d’y ressentir sa présence. » Elle ferma les yeux, comme si elle faisait un voyage dans le passé. « Tu es la 1ère personne à qui je montre cet endroit. Je ne l’ai pas même montré à ma belle. ».
Elles se dévêtirent, et entrèrent dans l’eau tiède. Les deux naïades firent quelques brasses. Puis Krys, n’étant jamais en reste pour embêter ses amis, éclaboussa AyannA ! Elle ne fut pas en reste, et dans un grand fou rire, elle éclaboussa son amie à son tour. Elles jouèrent ainsi durant un moment qui semblait hors du temps, comme si elles rattrapaient des moments qui n’avaient pas eu lieu, alors qu’ils l’auraient du. Lasses de jouer, elles se calmèrent, et commencèrent à parler de tout et de rien. L’ambiance et le lieu s’y prêtant, elles se firent des confidences. AyannA confia son passé, celui d’un bébé abandonné par sa mère devant les portes du temple du dieu Feca. Elle n’avait donc jamais connu sa véritable mère. Krys se sentit un peu bête, elle qui avait délibérément laissé ses parents pour vivre la grande aventure… Mais AyannA ne lui en tint pas rigueur. Pour elle sa mère était sa protectrice, et elle l’aimait comme une mère. Elle n’en souffrait donc pas. Quand ce fut au tour de Krys, elle confia également son passé, n’omettant pas le moindre détail.
La soirée était magique. Malgré le contenu de leurs propos, elles se sentaient très bien. Elles ressentaient un sentiment d’apaisement. Ce n’était pas le tourment de l’amour, mais quelque chose de bien plus doux, une chose qu’elles n’avaient jamais ressentie auparavant. Et alors qu’elles se posaient des questions sur cet étrange sentiment, un rayon de lune perça les nuages, révélant aux yeux de chacune l’amulette que l’autre portait à son cou. Elles étaient identiques… Quand elles apprirent l’origine commune des deux bijoux, le doute n’était plus permit : elles étaient sœurs ! Elles s’étreignirent, leurs larmes de bonheur se mêlant à l’eau de leurs peaux mouillées. Le jour suivant, AyannA voulut présenter sa sœur à Altayire, sa fameuse protectrice. Le hasard faisant vraiment bien les choses à ses heures perdues, elle et Krys se connaissait déjà ! Et s’entendaient à merveille. Altayire se montra sincèrement heureuse pour les deux sœurs qui s’étaient retrouvés.

Mais le bonheur semblait trop toucher Krys, le malheur remontra donc le bout de son nez crochu : sa bien aimée voulu mettre fin à leur relation, pour trop de raisons que Krys ne pouvait pas nier. Elles se séparèrent, et ce fut difficile…la douleur atteignit son comble quand elle apprit le suicide de celle-ci, au temple feca… ce temple lui avait donné une sœur, et lui enlevait celle qu’elle aimait… quelle ironie du sort pour une petite-fille d’enutrofette…

Krys était accablée de douleur… mais elle se remit, petit à petit, elle n’avait pas le droit de flancher, pour sa sœur, pour sa grand-mère… Alors que la blessure se refermait, Altayire vint à elle lui proposer de rejoindre la guilde qu’elle venait de créer. D’abord réticente, ce fut avec plaisir qu’elle accepta d’y entrer, rejoignant sa sœur et d’autres nouveaux compagnons qu’elle connaissait au moins de nom.

Mais ceci est une histoire qui n’attend que d’être écrite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaraziah
Aventurière
avatar

Nombre de messages : 78
Localisation : Sous un arbre seule avec ces bouftous
Date d'inscription : 25/05/2005

MessageSujet: Re: [BG] -O-Krystal, crâ de glace aux flèches de feu   Dim 26 Juin - 2:06

Quel histoire palpitante Very Happy

(tres interessant bg)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iopochocolat
Pondeuse chocolatée
avatar

Nombre de messages : 1467
Localisation : Quelque part, ou pas.
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: [BG] -O-Krystal, crâ de glace aux flèches de feu   Mer 4 Jan - 20:12

Très belle histoire Smile

_________________

Iopo, filleule de Liete pour toujours, marraine de Younnie, de Yoli, de Lorelai, d'Eifircas, de Laioplesse, de Minuit, ainsi que du Scarafeuille répondant au doux nom d'Aqualia, pour le meilleur, mais sans le pire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krys
Aventurière
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Localisation : Zaap de Madestram
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: [BG] -O-Krystal, crâ de glace aux flèches de feu   Dim 8 Jan - 15:27

Récit qui je le crains est en retard de quelques mois ^^'
Il faudra que je trouve de nouveau le temps de graver mes mémoires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BG] -O-Krystal, crâ de glace aux flèches de feu   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BG] -O-Krystal, crâ de glace aux flèches de feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Help! Les flèches de feu et de glace dans Wind Waker.
» Bataille à la Couronne de Glace [Récit à compléter]
» [BIONICLE] Votre Toa de glace préféré
» L'arc et les flèches
» Glissade sur la glace (Brrr!) et nom du perso [Résolu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Filles de la Lune (Jiva) :: Le Repaire :: La Galerie de Portraits-
Sauter vers: