Forum des Filles de la Lune (Jiva)


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Background de Chantelune: Les deux phases d'une meme lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chantelune
Fondatrice
avatar

Nombre de messages : 580
Localisation : Sous la lune, un chant au levres.
Date d'inscription : 26/08/2004

MessageSujet: Background de Chantelune: Les deux phases d'une meme lune   Lun 13 Sep - 23:19

Naissance:

Un petit village au fond des bois, tenant plus du regroupement de chaumière qu'autre chose, une nuit de pleine lune. Tout semblait calme hormis les bouftous ronflant paisiblement en revant de fourage dans leurs enclos et quelques tofus gazouillant en se disputant des graines tombées de la dernière récolte de blé et d'avoine. Ainsi que des cris horribles.
Les cris venaient d'une chaumière située en bordure du village, ou un attroupement s'était spontanément formé. Ils provenaient d'une femme enceinte allongée sur son lit, le front en sueur et regrettant visiblement de ne rien avoir pour calmer la douleur des contractions. Les cris provenaient également d'un homme se tenant aux cotés de la femme enceinte, regrettant visiblement d'avoir les cheveux aussi long et d'avoir commit l'erreur fatale de s'etre approché a porté de main de sa femme. La sage femme, qui avait eut la présence d'esprit de s'enfoncer des bouchons dans les oreilles, histoire de ne pas devenir sourde, soupira en se demandant si ce ne serait pas une bonne idée, doublé d'un service rendu a la sociétée, d'assommer les deux futurs heureux parents.
Les villageois massés devant la porte attendaient, les yeux embrumés de sommeil, de savoir ce qui se passait exactement. Des paris étaient en cours et l'option "égorgement de cochon en vue de la prochaine fete de la moisson" remportait les faveurs loin devant les autres. Quelques personnes a l'arrière se demandaient meme s'il ne feraient pas mieux d'aller chercher la garde, des fois qu'un drame serait en cours, avant de se dire que si c'était le cas, il n'y aurait pas autant de spectateur. Après un regard entendu, ils tendirent le cou avec curiosité histoire de ne rien louper du spectacle.
Au bout de trois heures de torture auditive, un nouveau cri se fit entendre. Celui d'une fillette venant juste de naitre. Quelques minutes plus tard, le pere sortit dehors, brandissant bien haut sa fille afin que tout le monde puisse l'admirer. La majorité des présents s'intéressèrent plus aux trous visibles dans la chevelure de l'homme qui arborait une expression de bonheur et de soulagement melés.
Inconsciente des visages nombreux qu'elle avait en face d'elle, la fillette nouvellement née leva les yeux vers la lune et resta ainsi, un petit sourire baveu aux levres, a la contempler de ses grands yeux verts.

Enfance:

La créature semblait chercher quelque chose, se déplaçant furtivement et avec méfiance. Elle n'avait rien mangée depuis des jours et, bien que son estomac criait famine, elle n'avait pas oubliée la prudence.
...
Quoique si, finalement. Elle se précipita en battant de ses ailes ridicule et en couinant sur le petit monticule de graine disposées avec soin et picora avec gloutonnerie le festin si généreusement offert par dame nature. Un autre cri s'éleva brusquement, mais le tofu n'eut pas le temps de prendre la tangeante qu'une fillette lui tombait dessus telle la vérole sur le bas clergé. Une breve lutte plus tard, le tofu assomé gisait entre les bras de la fillette qui rentra toute contente montrer a ses parents qu'elle grande chasseuse elle était.
Plus tard, elle s'installa sur un rocher, a l'écart du village, et leva les yeux sur la voute étoilé, un sourire d'anticipation sur les levres. Lentement, l'astre de ses nuits se leva dans toute sa splendeur et un soupire de bonheur franchit ses levres, bientot suivit d'un chant tres doux et harmonieux. Chaque fois qu'elle voyait la lune, elle ne pouvait s'empecher de chanter ainsi, raison pour laquelle tout le monde au village la surnommait Chantelune. Meme ses parents s'y étaient mit et plus personne, pas meme elle, n'employaient son nom. Avec le temps, elle finirait par l'oublier.
Les années s'écoulèrent lentement, la jeune fille aidant aux champs régulièrement. Pourtant, elle se sentait de plus en plus a l'étroit dans le petit village qui l'avait vu naitre et grandir. Le besoin de partir découvrir le vaste monde et de survivre par elle meme se faisait de plus en plus pressant, au grand dam de ses parents. Un beau jour, une barde s'arreta au village alors qu'elle marchait vers la lointaine contrée d'amakna. Brulante de curiositée, Chantelune l'interrogea longuement sur le monde extérieur, écoutant avec attention et émerveillement les nombreuses histoires que lui raconta la voyageuse jusqu'a une heure avancée de la nuit. Lorsque la lune se leva, Chantelune sentit un chant monter a ses levres et plongea son regard dans l'astre brillant, oubliant pour un moment sa nouvelle amie qui la regardait faire avec surprise. Finalement,elle saisit un violon et commenca a jouer pour accompagner le chant.
Le lendemain, la barde annonca qu'elle devait repartir. Avec tristesse, les deux femmes se séparerent. Chantelune rentra chez elle, le coeur lourd et les larmes aux yeux, incapable de comprendre pourquoi le départ d'une femme qu'elle connaissait à peine lui procurait un tel sentiment de perte.

Un nouveau départ:

Une belle nuit, Chantelune prit sa décision.
Elle emplit sa besace de vivre et de quelques vetements de rechange, subtilisa dans la cuisine deux lourd couteau peu affutés et se glissa dehors avant de s'enfoncer dans la foret avec un sentiment proche du soulagement.
Bien vite, elle compris que la vie n'était pas aussi facile qu'elle l'imaginait, une fois loin de la sécuritée du village. De nombreuses créatures rodaient, pretes a tuer au moindre geste de travers et meme les tofus semblaient pris de folie homicide. Ne sachant pas se battre et ses couteaux s'avérant inutiles, Chantelune mis au point divers stratagemes visant a pieger ses ennemis. Apres quelques semaines d'errance, la jeune femme finit par s'effondrer devant le temple de Sram, blessée, affamée et déshydratée.
Reprenant conscience, elle apercut un visage bienveillant et reconnut avec surprise la barde qu'elle avait rencontrée au village quelques années auparavant. Celle ci lui expliqua que son role au sein de l'ordre de Sram était de repérer de nouveau disciples potentiels et que Chantelune correspondait en tout points aux attentes du temple. D'abord surprise, la jeune fille accepta l'offre implicite, n'ayant nulle part ou aller, étant trop faible pour survivre seule et se sentant ravie de retrouver son amie.
Le temps passa, Chantelune apprenant avec aisance les arts de Sram, se sentant particulièrement a l'aise avec des pieges et faisant preuve d'une dexteritée surprenante avec des dagues. Sa protectrice lui enseignait tout son savoir, elle l'apprenait avec plaisir et elle allaient souvent chanter et jouer ensemble au clair de lune. Chantelune vivait un reve et son bonheur semblait vouloir durer a jamais.

Une nouvelle Lune:

Pourtant, son coeur restait fidele a la lune avant tout, Sram y compris. Meme si elle était reconnaissante envers le dieu pour ses enseignements, elle ne parvenait pas a lui vouer un culte sincere. Ses professeurs s'en rendirent compte et tachèrent de corriger ce trait de caractere, mais en vain. Quel que furent leur effort, Sram ne pouvait en aucun cas rivaliser avec la lune dans le coeur de Chantelune. Finalement, craignant qu'elle ne s'écarte de la voie qu'ils lui avaient tracée, ils ordonèrent son execution.
La nuit meme, alors que Chantelune dormait, inconsciente du danger planant sur elle, une ombre se glissa doucement dans sa chambre et approcha du lit. Le craquement d'une planche éveilla la jeune femme qui eut juste le temps de voir l'éclat de l'acier fondre sur elle avant que l'arme ne s'abbatte. Avec incrédulitée, Chantelune contempla le regard melé de tristesse et de douleur de celle qui l'avait guidée jusqu'a présent et qui venait de lui sauver la vie en se précipitant pour faire un bouclier de son corps. L'assassin, voyant qu'il avait échoué et redoutant de ne pas avoir l'avantage face aux deux femmes, prit la fuite sans que Chantelune n'y prete attention, le visage baigné de larmes alors qu'elle tenait dans ses bras le corps mourrant d'une femme qui avait donnée sa vie pour préserver la sienne. Quelque chose se scinda en elle.
Avec soin, elle déposa le corps dans son lit, le borda, puis déposa un baiser d'adieu sur les levres de son premier amour qui ne l'avait jamais sut. Lorsqu'elle se redressa, son regard était plus dur que le diamant et son coeur débordait de rage et de haine. Saisissant ses dagues, elle sortit dans le couloir et massacra sans pitiée tous ceux qui tentaient de lui barrer le chemin. Lorsqu'elle reprit conscience, le lendemain, elle avait devant les yeux un temple en ruine, en main une paire de dagues ensanglantée et sentait en elle une présence a la fois familière et étrangère; effrayante et apaisante.

Les deux phases d'une meme Lune:

La lune était a moitiée pleine, brillant doucement dans le ciel emplit d'étoiles. Assise sur un rocher au coeur d'une clairiere, Chantelune chantait doucement, contemplant l'astre de ses nuits d'un air reveur. Lentement, elle sentit une sensation étrange l'envahir. Son chant mourut doucement et elle resta un moment silencieuse, le regard toujours plongé dans la demi-lune.
-"Pourquoi cesse tu de chanter?"
Chantelune sursauta en entendant la voix qui n'était autre que la sienne, bien que légerement différente. Plus froide et plus dure.
-"qui es tu?"
-"Moi? Appelle moi Sombrelune."
-"C'est toi... qui es née en moi. Pourquoi?"
La présence ria un moment.
-"Je suis toi, tout simplement. Une partie de ton etre qui sommeillait en toi. Je suis la conséquence de ta recherche de l'équilibre auquel tu aspirait au temple de Sram."
-"Une conséquence?"
La voix de Sombrelune se teinta d'une légere nuance indéfinissable
-"Oui. Nous somme telle la lune qui brille en ce moment. Parfois elle est pleine, parfois elle est noire. Mais toujours, elle est la lune, l'astre qui veille sur nos nuits et nous guide. Nous sommes les deux phases d'une meme lune; une seule et pourtant deux consciences différentes."
-"Ca n'a pas de sens, si tu était telle que tu le prétends, il y aurait une autre moi, une incarnation du bien..."
Nouveau rire de Sombrelune.
-"Ne soit pas si naive. Je ne suis pas une incarnation du mal, je suis neutre également, mais mes penchants sont plus... Sombre que les tiens. Tu cherche la sérénité, mais ce faisant, tu t'es écartée de ta nature. Je suis née pour ramener l'équilibre. Pour harmoniser le tout que nous formons ensemble. Sa mort n'a fait que précipiter les choses."
-"Pourquoi devrais-je te croire? Suis-je folle?"
-" Non, tu n'es pas folle, Chantelune. Quand a me croire... Tu sais que je suis réelle, tu sais que j'ai raison, puisque je suis toi. Ce n'est pas de la folie, c'est ce que tu as toi meme provoquée."
Une sourde angoisse naquit soudain en Chantelune alors qu'un nuage voilait doucement la lune.
-"Que veut tu, au juste? Pourquoi me parler? Souhaite tu ma mort? Apres tout, je reste dominante en ce corps, et je lutte sans cesse pour te retenir"
Sombrelune éclata de rire, puis sa voix résonna empreinte d'une étrange douceur.
-"Je ne souhaite nullement ta mort, Chantelune. Bien au contraire, je ne te veut que du bien. En choisissant la voie de l'harmonie, tu laisse les autres te critiquer sans réagir. Je ne souhaite que te défendre contre eux."
-"Me défendre? En les tuants? Pourquoi? Je ne comprends pas..."
La lune reparut et illumina de nouveau la nuit de son voile d'argent, éclairant Chantelune de sa lumière alors qu'elle restait figée, assise sur le rocher, une expression de stupeur sur le visage et une larme coulant sur sa joue sans qu'elle s'en rende compte; les derniers mots de Sombrelune résonnant dans son esprit.
-"Parce que... Je t'aime."

La naissance d'une guilde:

Chantelune vagabonda longtemps. S'étant détournée de Sram, elle cherchait désormais sa voie tout en luttant contre l'éveil de Sombrelune. Son alter ego dégageait une soif de sang qui l'effrayait et la fascinait dans le meme temps, et elle craignait qu'en la laissant s'exprimer, celle ci n'en vienne a ne plus jamais se rendormir. Pourtant, la solitude la rongeait quand bien meme elle n'appréciait guere la compagnie.
Son esprit était sans cesse sur le fil du rasoir, menacant a tout moment de la faire sombrer dans la folie. Alors qu'elle désespérait de trouver une solution, Chantelune croisa un soir la route d'une cra qui l'invita a chasser avec son groupe. Acceptant l'invitation, la Sram déchue fut surprise de constater qu'elle appréciait grandement cette soirée passée a chasser un groupe de chevaucheur de karne approchant trop pres du village d'Amakna.
Quelques jours passèrent et Chantelune les passa avec la cra et ses amies a repousser les karnes, laissant parfois meme Sombrelune s'éveiller et se défouler un moment, ce qui ne semblait pas déranger outre mesure ses compagnes de chasse.
Pourtant, elles furent a de nombreuses reprises sujette aux moqueries de nombreux hommes trouvant un groupe de chasseuse parfaitement ridicule. Lasse de ces remarques peu flatteuse, Chantelune eut le plus grand mal a retenir Sombrelune et, se souvenant du bonheur qu'elle éprouvait quand elle vivait au temple avec son amie, décida de regrouper autant de femme que possible afin qu'ensemble, elles puissent prouver définitivement que les femmes ont tout autant leur place que les hommes sur les champs de bataille.
A sa grande surprise, plusieurs femmes entendirent son appel et la rejoignit. La guilde des Filles de la Lune était née.
Dans les temps qui suivirent, Chantelune, aidée par ses nouvelles amies, entreprit d'organiser la guilde. Pourtant elle s'éveilla un jour, aussi faible qu'avant son entrée au temple de Sram et le monde l'entourant ayant changé de manière parfois subtile, parfois voyante. L'apocalypse avait changé bien des choses autour d'elle, mais aussi en elle. Sombrelune avait profitée de la catastrophe pour s'affirmer et ses changements de personnalitée se faisaient plus fréquents et imprévisible.
Perturbée, Chantelune prit quelque peu ses distances, craignant de nuire a ses soeurs et amies, avant de se rendre compte qu'elle avait finit par accepter la présence de Sombrelune en elle, venant parfois meme a l'apprécier, bien qu'elle continuait de l'effrayer.
Rassurée a la conscience que ses Soeurs ne craignaient rien en sa compagnie, meme en cas d'éveil de Sombrelune, Chantelune entreprit de rassembler les fragments de sa guilde et de la réorganiser. Bien que les archivent aient disparuent au cours de l'apocalypse, la plupart des Filles de la Lune s'en étaient tirées et revinrent la rejoindre pour l'aider. D'autres avaient disparues, mais de nouvelles femmes demandèrent a les rejoindre, renforçant encore leur rang.

Désormais, Chantelune et Sombrelune poursuivent leur tache. La rumeur que les mystérieux Dofus ont refait surface circule dans les rues et Chantelune songe parfois a ce qu'elle pourrait accomplir s'ils étaient en sa possession. Pourtant, elle ne voit la qu'un objectif lointain et refuse de se laisser distraire de son role actuel tant qu'elle ne sera pas suffisamment forte pour réussir.[/b]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chantelune
Fondatrice
avatar

Nombre de messages : 580
Localisation : Sous la lune, un chant au levres.
Date d'inscription : 26/08/2004

MessageSujet: La lune se leve a nouveau   Jeu 16 Déc - 18:02

Installée confortablement dans une petite clairière perdue au coeur d'une foret, Chantelune contemplait les rayons de la lune qui tombaient sur elle comme un voile d'argent, se sentant doucement glisser vers le sommeil. Elle poussa un long soupir, se demandant une fois de plus comment parvenir a apaiser son coeur de ses tourments.

Depuis quelque temps, déja, elle se sentait gagnée par la morosité. Son humeur s'assombrissait de plus en plus et elle s'éloignait des terres d'Amakna, étant juste assez présente pour s'assurer du bon fonctionnement de sa guilde. Ses amies lui manquaient, mais les souffrances qu'elle endurait avaient pris de telles proportions qu'elle craignait de ne pouvoir cacher son état tres longtemps.

Par deux fois, elle avait aimée. Et a chaque fois, elle avait perdue celle qui troublait son coeur avant d'avoir put lui avouer ses sentiments. La première mourut il y a des années de cela en la sauvant, et sa souffrance avait fait naitre Sombrelune en elle, lui épargnant de sombrer dans la folie. Mais la seconde était simplement partie, appelée loin des contrées d'amakna et Chantelune ne parvenait pas a en faire son deuil. Elle se disait parfois qu'il aurait été plus simple qu'elle meurt également, elle aurait put accpter sa disparition plus aisément, mais l'idée la révoltait presqu'aussitot.

A sa peine s'était ajoutée la frustration de ne pouvoir connaitre l'amour et la sensation de nuire a celles qu'elle aimait. Sa souffrance ne cessait de croitre et cette fois, nulle soupape pour s'en libérer. Sombrelune l'aidait comme elle pouvait, notemment en détournant sa souffrance en rage qu'elle éliminait en combattant, mais ca ne dura qu'un temps. Elle perdait meme le gout du combat, ses techniques lui rappelant trop sa jeunesse au sein de l'ordre de Sram, l'amour qu'elle y avait connut trop tard et la trahison dont elle avait fait l'objet.

Certaines au sein de la guilde voyait sa souffrance, elle en était convaincue, mais elle se refusait d'en parler la plupart du temps. en une occasion, pourtant, elle avait entrouvert son coeur et parlée de son passé a l'une de ses soeur. Cela l'avait soulagée un temps, mais sa souffrance restait accrochée a son coeur, refusant de lacher prise.

Elle était au bord de la folie, menacant de sombrer a tout instant. Oscillant entre la lassitude et la rage, son caractere s'approchant de plus en plus de celui de Sombrelune. Elle avait pensée un moment qu'elles allaient de nouveau fusionner pour ne former qu'une seule, mais non. Sombrelune et elle-meme étaient devenue trop distinctes. elles resteraient scindées a jamais, mais cela n'avait plus d'importance. Chantelune avait appris a apprécier Sombrelune, et les sentiments de Sombrelune a son égard lui apportait un réconfort dont elle avait grand besoin. Meme si cela ne suffirait pas au final, c'était jusqu'a présent la seule chose qui l'empechait de devenir folle.

Ses soeurs de guilde pouvaient peut etre lui apporter quelque réconfort, mais malheureusement, elle avait conscience que sa souffrance et sa peine était un fardeau qu'elle devait porter seule. elle craignait également qu'en sombrant finalement dans la folie, elle ne fasse du mal a celles qui comptaient sur elle en tant que maitresse de guilde. De plus, la présence du féca pervers autour de la guilde et a proximité de certaines de ses soeurs l'emplissait de rage et de haine. La plupart s'en étonnait, tentaient de la convaincre, mais elle ne pouvait se résourdre a s'ouvrir completement pour expliquer pourquoi elle ressentait tant de haine et d'agressivité. Elle sentait qu'en parler ne ferait que libérer cette rage, la plongeant dans une folie meurtriere dont elle refusait d'imaginer les conséquences.

Ainsi elle s'exilait, cherchant un remede a la souffrance qui la rongeait et passait le plus clair de son temps dans les profondeurs obscures de la foret, bercée par les rayons de la lune. Le chant de l'astre de la nuit se melait parfois au sien et lui murmurait des mots doux, lui apportant un bref réconfort qu'elle appréciait malgré la conscience que bientot, la souffrance reviendrait.

en cette nuit, justement, le chant de la lune l'enveloppa et lui murmura un présage.

"Prépare toi, toi qui chante en mon nom, car l'heure du renouveau approche... Un ancien dieu s'apprete a revenir de l'oubli ou le temps l'as plongé... La soufrance est sa puissance et aiguise son épée... Sacrieur est le nom qui lui est donné et le chemin de ta vie se sépare comme le fit ton esprit..."

Chantelune sentit son coeur se troubler, puis le sommeil l'emporta.

Elle réentendit le meme présage plusieurs fois par la suite, dont deux fois en présence de Louve-des-enfers. Déja, on commencait a voir arriver quelques fideles, prémisce de l'eveil du dieu oublié qui ne saurait tarder. Ces nouveaux venus attirerent bien des curiosités sur leur passage, mais Chantelune se contenta de les observer de loin, cherchant a déterminer si cette voie qui s'ouvrait devant elle pouvait lui apporter une solution. En meme temps, elle repensait au chant de la lune: "la souffrance est sa puissance". Se pouvait-il que Sacrieur puisse changer la souffrance qu'elle ressentait en force? A voir combattre les rares fideles, elle songea que la réponse était peut etre affirmative. Mais les dieux sont jaloux, elle l'avait appris a ses dépends. Elle, pretresse de la lune, pouvait-elle suivre les enseignements d'un autre dieu? Sram avait voulut sa mort parce qu'elle restait avant tout fidele a la lune. Sacrieur ferait-il de meme? Ou accepterait-il que sa foie et son amour irait avant tout a l'astre de ses nuits?

La réponse lui vint finalement, le chant de la lune la guidait vers cette voie et Sacrieur semblait pret a l'accepter telle qu'elle était. Chantelune soupsonnait que le dieu était surtout intéressé par la souffrance de la jeune femme, mais celle-ci n'hésita pas plus longtemps. Sous la clartée de la lune, elle arracha la capuche et le voile qu'elle avait toujours portée depuis son entrée au temple de Sram, dévoilant un visage aux trait fins, mais au regard voilé par la souffrance qu'elle ressentait. Sa longue chevelure noire se déroula apres bien des années et ses longues oreilles éffilées sentirent de nouveau la fraicheur de la nuit. Elle ota ensuite ses gants et contempa ses mains marquées de rouge, symbole indélébile du sang que son premier amour avait versée pour la sauver il y avait bien longtemps et s'étonna d'avoir oubliée ce geste qu'elle avait eut en frolant la folie une première fois.

Elle sentait également qu'elle avait changée au plus profond d'elle meme. Son esprit ainsi que celui de Sombrelune s'était assombrit. Elle ignorait encore dans quelle mesure, mais elle ne pouvait qu'espérer que ses amies n'en souffriraient pas. Elle abandonna définitivement tout ce qui la rattachait a Sram sans l'ombre d'un regret, sentant un poids se détacher de son coeur dans le meme temps. Elle acceptait enfin sa souffrance et celle qu'elle infligeait aux autres pour s'engager sur une nouvelle voie, laissant un vetement sombre a la croisée des chemins sous une lune qui se lançait a l'assaut du ciel emplit d'étoiles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Background de Chantelune: Les deux phases d'une meme lune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RESOLU] Bouger deux évènements en même temps.
» [RESOLUE] Créer un boss à plusieurs phases
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)
» Background Personnages
» Un.. Deux... Trois... Ciseaux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Filles de la Lune (Jiva) :: Le Repaire :: La Galerie de Portraits-
Sauter vers: