Forum des Filles de la Lune (Jiva)


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réflexion nocturnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leronaï (Mara)
Roublarde
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 30
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Réflexion nocturnes   Ven 1 Aoû - 9:05

Comme tous les soirs depuis quelques temps, la fécatte aux cheveux bleus était rentrée tôt au repaire. Elle avait sagement mis fin à sa séance d'entraînement avant la tombée de la nuit, et était rentrée en sachant que la maison était sous protection. Pour la première fois, elle ne se sentait plus seule, et moins en sursis.

Une fois dans le repaire, elle se laissa lascivement tomber dans un fauteuil près de la cheminée. Le feu y était éteint, et avec la nuit qui tombait, elle avait envie de chaleur et de lumière. Elle flamicha donc les bûches qui restaient et rapprocha le fauteuil des flammes naissantes. En se rasseyant elle eut une sensation bizarre sur sa hanche, elle avait un objet à la ceinture auquel elle ne s'était habituée. Il lui fallut placer sa main à l'endroit de la gêne pour se souvenir de quoi il retournait, et son geste se suspendit. Elle finit par l'enlever de sa ceinture et le porter au niveau de ses yeux. La lame brillait étrangement à la lueur du feu, et cela rappela à Mara le mystérieux enchantement qui y était lié. Elle frissonna. Qu'allait donc cet enchantement lui faire faire en cas de danger ? Allait-elle se transformer en machine à tuer ? Elle leva le regard vers la fenêtre, vers la Lune, cherchant à son tour, et pour la première fois, des réponses en l'astre nocturne.

Mais la lumière blafarde ne lui apporta qu'un peu de courage, point de réponse.

Il s'agissait d'une dague, à l'apparence inconnue à la fécatte - mais elle était inculte en matière de dagues - et à la pointe rougie. L'objet raviva quelque chose de désagréable dans son coeur et la légèreté de son humeur s'envola. Elle renversa sa tête en arrière et ferma les yeux, la dague entre ses mains. Elle se rappela la méthode de méditation que lui avait enseignée Mélora. Tout cela était très loin maintenant, elle ne l'avait pas employée depuis des années... A cette époque, son avenir était incertain, et ses préoccupations aussi triviales que la survie et la fuite... Puis elle s'était trouvée une famille, qui n'avait pas hésité à la défendre face à son passé. Elle avait trouvé l'amour aussi. C'était le genre de choses qu'elle avait recherché toute sa vie, et elle se sentait comblée.

Comblée ? Alors comment expliquer cette espèce de noirceur sur le tableau ? Comment expliquer que Mafr ait à patrouiller hors de la maison pour s'assurer qu'elle ne se fasse pas dézinguer par le père qui ne l'avait jamais aimée ? Est-ce que toute cette histoire devait se finir en bain de sang ? Tout était calme - le calme avant la tempête, diraient certains. Si calme que paradoxalement, c'en était assourdissant. Et très oppressant. Toutes les Filles dormaient, où tapaient, et elle n'osait pas réveiller sa femme pour des peurs aussi futiles. Après tout, pourquoi son père reviendrait-il ? La maison était protégée, les filles savaient se défendre et avaient des alliés puissants.

Pourquoi ? Mais parce qu'il l'a juré, et qu'il a le sens de l'honneur, souffla une petite voix dans sa tête.

Elle commençait à somnoler, la dague toujours dans sa main. Elle ne savait pas se servir d'une dague comme elle maniait le bâton, mais elle n'aurait lâché l'arme pour rien au monde. Et puis c'était rassurant, quelque part, de savoir qu'en lançant ses armures et en levant la main elle pouvait faire suffisamment mal pour s'enfuir et chercher de l'aide.

*Criiiiiiik*

Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Guerrier
Curieuse
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Dim 3 Aoû - 17:31

Le guerrier était de méchante humeur. Les rues de la ville portuaire faisait bien d'être vides, il aurait étripé n'importe qui. D'ailleurs, il gardait la main sur le pommeau de son épée, prêt à dégainer. Même si seulement deux personnes auraient pu calmer sa rage de tuer, et il savait où et comment les trouver. Ça alors, ça ne se passerait pas comme ça ! Pour qui est-ce qu'il se prenait, ce Mafr ? Chef d'un clan qui l'empêcherait d'approcher Mara...

Il s'interrogea sur ce clan. Le seul dont il avait entendu parler dans ce pays, c'était le clan Sériane, mais il s'agissait de mercenaires, non de gardes du corps. Qu'est-ce qu'il avait voulu dire par là ? Est-ce qu'il était aussi dangereux qu'il le prétendait ? Il devait accomplir son devoir très vite, et se débarrasser du gêneur avant qu'il ne puisse l'empêcher d'agir. Ainsi, il se dirigeait d'un pas décidé vers la demeure des Filles, conscient cette fois que hurler ne serait pas une bonne stratégie. S'il avait de la chance, Mara n'avait pas été prévenue par Mafr et serait seule - même s'il ne comptait pas trop là-dessus.

Il arrivait en vue de la villa, l'épée dégainée. Il regarda autour de lui, personne en vue. Il sourit. Ce Mafr était donc faillible. Et Mara était possiblement seule. Tant mieux, ça irait vite et ce serait discret. Il poussa la porte.

*
Criiik*

Elle était là... Seule et dans défense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam-le-terrible
Roublarde
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : ........ Ca regarde que moi.. Et encore
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Dim 3 Aoû - 21:05

**Et merde... Une nouvelle**

Il était assis dans l' ombre, dans le seul coin jusqu' auquel la lumière blafarde et vascillante du feu de bois ne parvenait pas, vaincue en chemin par la flemme et l' obscurité. Des semaines à voyager, à jouer les ermites, à se taper un bout de pain les soirs de fête, à marcher, marcher, marcher pour fuir son passé, pour fuir ses pensées, pour oublier qu' il avait désormais des responsabilités.

Des semaines passées à se fuir pour quel résultat? Le jour même de son retour il s' était retrouvé changé à l' état de baby sitter pour familiers pour le compte de sa "soeurette". Il était sensé seulement passer et les nourrir dans la soirée, mais le poids des souvenirs que cette demeure suscitait chez lui avait fait qu' il s' était assis dans un coin de la pièce principale, sa cape repliée autour de ses genoux ramenés sous son menton.

En tous cas, les poils blancs sur le pelage de son menton, les premières rides au milieu de son front, les nombreuses griffures, blessures, cicatrices dont son corps était lardé, tout ça n' était pas volé, il les devait bel et bien à une certaine expérience.

En l' occurrence, il avait développé un talent certain pour la discrétion et tout, de l' obscurité à sa respiration silencieuse, tendait à le rendre indétectable.

Perdu dans ses pensées il s' était pourtant fait cueillir par le sommeil, un peu comme un débutant de base et voilà qu' une jeune disciple de feca venait de rentrer, le laissant seul en tête-à-tête avec la honte de s' être assoupi.

Elle aurait pu seulement rentrer et rejoindre une des chambres, il en aurait profité pour s' éclipser. mais non, elle préfèrait faire durer le plaisir, ça sentait la nuit de poisse chez le matou.

Il se retrouvait là, bloqué dos au mur dans le salon, juste derrière le fauteuil dans lequel la jeune fille de la lune paraissait perdue dans ses pensées, à peine un mètre devant le visage de l' ecaflip.

Le dossier du fauteuil les séparait et pourtant il pouvait sentir sur elle l' odeur de la peur, ça c' était une jeune femme tracassée ou il ne s' y connaissait pas. Et force était de constater qu' il s' y connaissait beaucoup mieux que la moyenne, pratique oblige.

Enfin pour le moment il devait trouver un moyen de se barrer sans se faire voir, si la Gargouille apprenait qu' il dormait ici il se ferait botter le cul, c' était certain. Et que la Gargouille en question soit à l' origine de l' unique cicatrice qui parcourait le pelage de son visage n' y changerait rien, tout cela datait d' une autre époque, tout cela datait d' avant qu' il ne meurre.

*Criiik*

**Et merde.. Une autre..**


Dernière édition par Sam-le-terrible le Dim 3 Aoû - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GreyDancer
Porteur de collants roses de sexe indéterminé
avatar

Nombre de messages : 314
Localisation : Dans un rêve
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Dim 3 Aoû - 22:23

( O_O un Sam ! WAAAAY Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leronaï (Mara)
Roublarde
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 30
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Dim 3 Aoû - 23:29

(je plussoie, ça promet d'être intéressant x)

Toujours aussi tendue, surtout après l'avertissement funeste de Mafr, Mara sursauta en entendant la porte grincer. Elle saisit la dague, et se tint prête. Elle ne voyait pas grand chose, mais la carrure impressionnante de celui qui venait d'entrer ne pouvait la tromper. Elle retint un cri. Son sang se glaça dans ses veines, et le pire, c'est qu'elle ne craignait pas que pour sa vie.

Elle enserra la dague le plus fort qu'elle put. Sa femme lui avait promis que le charme agirait pour elle, que dès l'instant où son père tenterait de la tuer, elle serait capable de le tuer rien qu'en fermant les yeux. Mais tuer, c'était justement la chose qu'elle avait refusée de faire dans son ancien clan, et qui lui valait d'avoir été condamnée à mort. Ironie du sort, tuer était l'unique solution à cette interminable fuite.

Et si ça ne marchait pas ? Si son père levait son épée et lui plantait dans le coeur, que pourrait-elle faire pour survivre ? La peur lui nouait la gorge et l'empêchait d'appeler sa femme à l'aide. Mais son père connaissait les lieux maintenant, il savait à quoi s'attendre, et il y avait fort à parier que s'il voyait Laio débarquer comme une furie, ça ne ferait qu'accélérer les choses. Alors quoi ? Attendre la menace et voir si le charme allait marcher ? Un étau lui enserrait le coeur depuis que Laio avait traversé son esprit. Mais enfin quoi, elle n'avait pas de quoi affronter son propre père...

Une chose, qui ne s'était pas produite depuis des années, une chose dont elle n'avait aucune connaissance et dont quasiment personne n'était au courant, se produisit alors... Ses cheveux se mirent à pâlir, et prirent bientôt une teinte blanc argenté. Ses yeux prirent une teinte bleu océan, et un léger halo blanc l'entoura. Le bout rougie de sa dague se mit lui aussi à luire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laio
Aventurière
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 24
Localisation : Assise a regarder les gens quelque part
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 1:34

Laio qui était jusque là assise en haut des escaliers entendit deux fois la porte s'ouvrir , elle se dit simplement que c'était ses soeurs. Il n'y avait aucun bruit dans la maison , tout était vraiment calme. Laio songeait a sa femme, elle repensait et repensait sans cesse à cette dague , elle pensait utile de la donner mais elle pensait aussi que c'était inutile puisque...

Non elle n'était pas toujours avec elle ! Peut être avait-elle adoptée un mauvais comportement vis a vis de sa femme en n'étant pas toujours présente , elle éprouvait a présent des remords : et si Mara se faisait tuée ? Sa perte... Elle pense que ça ferait renaître mes instincts démoniaques. Le démon qui dormais depuis longtemps en elle aller peut être se réveillé. Elle priait Iop que non.

Elle se posait à présent une multitude de questions : Où était-elle en ce moment ? Et lui où était-il ? Que se passait-il ? Est ce qu'elle va bien ? La jeune femme était en proie a une grande inquiétude , se levant , elle alla prendre son épée posée non loin d'elle et sauta par la fenêtre , se posa avec perfection au sol , jeta un dernier regard a la maison et elle vit...

Une imposante silhouette qui se glissait a l'intérieur , elle voulu courir mais elle se dit que pour une fois elle pouvais peut être faire ça discrètement , alors elle s'approcha très souple sur ces pas et regarda ce qui allait se passer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam-le-terrible
Roublarde
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : ........ Ca regarde que moi.. Et encore
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 2:20

(on se connait? :p)

Son poil se hérissa soudainement le long de son échine en apercevant la silhouette carrée dans l' entrebaillement de la porte. Pourtant y avait pas de raison à première vue, ça ressemblait fortement aux petites cachotteries habituelles de la maison, l' amant caché qui venait en douce rejoindre une novice pendant la nuit, à vrai dire ça lui aurait presque rappelé son propre passé.

Seulement la novice en question sentait la trouille à plein nez, et la peur de se faire surprendre par ses soeurs ne suffisait pas à le justifier. Non y avait autre chose. Sans même qu' il s' en aperçoive, un mouvement instinctif avait fait glisser ses pattes à sa ceinture et chacune d' elle tenait fermement une de ses réceuses, usées par le temps et les combats.

Il restait immobile, sentant que quelque chose allait se produire, sentant aussi qu' il devait rester concentré pour pouvoir réagir vite et juste.

Son esprit faisait l' impasse sur la douleur lancinante en provenance de ses vieilles articulations tandis qu' une vieille sensation presque oubliée jusqu' alors refaisait surface, son sang battant doucement à ses tempes..

Le contour du dossier de fauteuil se borda soudainement d' un halo blanchâtre, l' expression qui lui vînt à l' esprit provenait d' une langue étrangère qu' il avait apprise lors de son dernier périple, mais elle convenait tellement à la situation qu' elle s' imposa naturellement.

**OMGWTFBBQ§§??**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Guerrier
Curieuse
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 2:34

Il l'avait à sa merci à présent. Il n'aurait pu rêver mieux : elle était armée d'une dague qu'elle manipulait avec maladresse, et elle était seule. De plus, il la savait paralysée par sa peur de lui, et elle ne lancerait aucun cri ni aucune armure pour se protéger. C'était presque trop facile.

Il brandit son épée d'un geste sûr, et sourit. Il se sentait envahi d'une forme de joie, le devoir allait enfin s'accomplir. Cette peste ne ferait plus jamais obstacle à son autorité, et quand il ramènerait sa tête à son clan, ils verraient qu'ils devaient lui obéir, coûte que coûte.

Mais... pourquoi fermait-elle les yeux ? S'en remettait-elle à son châtiment ? Il ricana, oui, c'était cela, elle acceptait, elle se soumettait à lui. Il leur raconterait comment il l'avait vaincue par la seule force de sa volonté... Les cheveux de la fécatte blanchissait, mais cela n'alarma pas le guerrier, il avait vu la peur provoquer bien des réactions étranges...

Il leva son épée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam-le-terrible
Roublarde
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : ........ Ca regarde que moi.. Et encore
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 2:41

Il sentit son corps s' étendre en une seule fraction de seconde, surgissant de derrière le fauteuil comme un ressort de sa boite avec une rapidité dont il ne se croyait plus capable.

Son poing frappa sèchement, cueillant le iop juste sous l' arrète de la machoire. La violence du choc extorqua un craquement sinistre à ses phalanges, coincées entre la garde de sa dague et le visage du iop.

**C' est plus de mon âge ces conneries**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leronaï (Mara)
Roublarde
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 30
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 2:49

[Oui Sam, enfin si on veut, tu as ptet connu Follecachée ^^ me rappelle plus. Hum, attention, Mara doit tuer elle-même son père. Vous pouvez intervenir de la manière que vous voulez, mais elle doit poignarder son père. Par contre, une fois que ça sera fait, elle aura besoin d'aide ^^]

Mara ne se contrôlait plus. La présence qui s'éveillait en elle était bien distincte de l'esprit de la fécatte, mais, même si elle n'en gardait aucun souvenir, elle lui paraissait familière et apaisante. L'espace d'un instant, le temps sembla s'arrêter.

"Laisse-moi prendre le contrôle... Je suis là pour toi."

Mara voulut répondre, mais tout était figé, y compris elle-même. Elle ne voulait pas résister à la douce sensation de chaleur qui l'envahissait, et la façon presque maternelle dont la chose prenait le contrôle des opérations. Elle se sentait envahie d'une puissance et d'un calme comme elle n'en avait jamais éprouvés. Elle se remémora ce que lui avait dit sa Déesse... C'était comme si la présence et sa Déesse étaient toutes deux à ses côtés pour la guider.

"Il te faut tuer cet homme. Il a propagé trop de folie parmis les siens, et tu as été choisie à ta naissance pour y mettre un terme..."

Que lui avait dit sa femme ? De fermer les yeux quand le danger viendrait. Et justement, son père avait levé son épée. C'était le moment. La présence se glissa doucement aux commandes de son corps tandis qu'elle s'abandonnait et fermait les yeux. Etait-ce le charme de sa femme qui agissait ? Ou quelque chose de plus ancien, implanté en elle à sa naissance ? Peu important en cet instant. Tout semblait étrange, mais parfaitement naturel, au fond, et elle ne se sentait pas effrayée. Cela devait être fait.

Ses yeux se rouvrirent, au commandement de la présence. Le poing que Sam avait abattu lui parut dérisoire, et elle repoussa le félin avec force. Son bras se leva, mais pas maladroitement comme précédemment, ni influencé par le doute. Le geste était ferme, l'intention claire. Les jambes de Mara se mirent en mouvement, et souplement, elle bondit jusqu'à son adversaire. Elle se mouvait très rapidement, ses yeux d'acier savaient ce qu'ils visaient. Son corps se ploya, et esquiva la lame avec adresse, qui en comparaison semblait bouger très lentement. Elle n'eut pas le temps de lire la surprise dans les yeux de son père. La dague au bout rougi se planta avec assurance dans le coeur de son père. Une fois. Puis deux. Puis trois. Puis...

La présence et Mara se mêlaient, toutes deux en osmose et concentrées sur leur objectif : tuer. Emportée par une rage contenue depuis trop longtemps, elle explosait de fureur et trouvait en ces coups répétés un exutoir presque salutaire pour son équilibre. Son père bascula en arrière, pris par surprise par ce revirement de situation et par son orgueil. Elle leva la dague une dernière fois, et trancha inutilement la gorge de l'homme qui gisait à présent sans vie sous elle. A califourchon sur son cadavre, elle contempla son oeuvre maculée. La folie en elle se calme. Elle respirait.

Elle se releva. Ses cheveux reprenaient leur couleur bleue, ses yeux perdaient leur dureté, et commençaient à se faire lourds. La présence en elle se retira, et son corps cessa de briller. Elle eut une seconde de choc, reprenant le contact avec elle-même et la réalité. Puis elle s'effondra.


Dernière édition par Mara le Lun 4 Aoû - 3:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laio
Aventurière
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 24
Localisation : Assise a regarder les gens quelque part
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 2:58

La jeune fille était restée dans l'encadrement de la porte , elle avait vu la scéne , tétanisée. Elle avait finalement bien fait de donner cette dague , une mare de sang s'étandait dans ce hall.

- "Mara !"

Un cri aussi bien victorieux que inquiet. La jeune iopette courut vers sa femme et la prit dans ses bras. Elle essuya de ses mains le sang qui était répandu sur les vêtements de la fécatte. Elle lui susurra quelques mots qui se voulaient rassurant :

- "C'est fini.. C'est fini ... Tu as été trés courageuse , surement la plus courageuse ce soir , ton père n'est plus , notre rêve prend forme ... Je t'aime tellement !"

La iopette s'aperçu alors que sa femme ne pleurait meme pas , enfin pas encore pensait-elle. Elle l'embrassa passionément et se recula... Elle alla remercier Sam puis retourna auprés de sa femme en souriant, elle essayait de la rassurer un maximum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam-le-terrible
Roublarde
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : ........ Ca regarde que moi.. Et encore
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 3:02

Il avait d' abord entendu le choc sourd de la lame du iop tombant à terre, puis il s' était senti comme plaqué contre le mur par une force irrépressible, quand il put se retourner, la jeune femme à l' apparence si innoffensive burinait la cage thoracique du iop à grands coups de dagues, comme prise d' une frénésie incontrôlable, quelque chose avait changé en elle, et elle lui rappelait certaines des heures les plus sinistres de sa vie.

Il contempla la scène sans intervenir, de toute façon le iop était mort, que ce soit une bonne chose ou pas il n' y pouvait plus rien, et puis le fait que la fecatte ne lui prète pas la moindre intention n' était pas pour lui déplaire, il n' avait pas forcément prévu de se faire déchiqueter par une furie là, tout de suite.

Il fît craquer machinalement les articulations endolories de sa main droite tandis que la jeune femme se relevait pour mieux s' effondrer face contre terre. Une silhouette familière se faufila jusqu' à l' enchevètrement de membres gisant sur le sol.

Il resta quelques secondes immobile, observant la scène d' un air pensif, puis son pragmatisme reprit le dessus, ses lèvres murmurèrent machinalement.

-"J' en connais une qui va péter un plomb en voyant l' état de son tapis"

[Moui... On a plutôt bien évité le syndrome classique du "on se marche sur les pieds au moment de l' action" chapal :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leronaï (Mara)
Roublarde
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 30
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 3:27

[J'dois avouer qu'on a plutôt bien géré sur ce coup-là, merci d'avoir si bien adapté les actions de Sam x) Mais j'ai dû faire une tite pirouette quand même :p Au fait, c'est quoi cette manie que tout le monde a de dire "chapal" ? C'est apparenté au syndrôle du donjal ? J'pensais pas que ça se répandrait, ce truc. Fin je vais pas me plaindre, je me croyais seule dans mon délire...]

Mara distinguait quelque chose au-dessus d'elle, et une surface dure sous son corps. Mais tout était déformé. Elle savait que sa perception des choses avait quelque chose de différent de d'habitude. Il y avait le visage qu'elle aimait tant, et puis quelque part au-dessus, une lueur qui s'éloignait vers le plafond. Elle voulait retenir la lueur entre ses doigts, mais son bras refusait le moindre effort. Et quelque chose se tramait en elle, ça se retirait, ça retournait se tapir dans l'ombre pour guetter son heure... Elle lui dit au revoir, et espéra vaguement revoir cette présence.

Avant de partir, la lueur sembla effleurer sa joue, et souffler :

"Tu t'es conduite admirablement... Repose-toi à présent, tu auras ce que tu désires tant."

Est-ce que c'était réel ? Est-ce que quelqu'un d'autre avait entendu cette voix magnifique ? Et au fait, de quoi parlait-elle ?

Où était-elle ? Elle voyait tout en contre-plongée, elle devait se trouver sur le sol, allongée. Elle se sentait doucement revenir à la vie, se reconnecter à la réalité. Lentement, elle prenait conscience du sang sur sa main et ses vêtements, de la dague étrangement chaude qu'elle refusait de lâcher, de la tension qu'elle décelait autour d'elle et dans cette voix adorée. Elle savait que quelque chose s'était produit, et qu'elle devait à la fois s'en réjouir et s'en attrister.

Elle voulut se relever, et cette fois elle obtint une réponse de son corps. Elle avait beaucoup de difficulté, ne serait-ce que pour se redresser. Elle regarda autour d'elle, et vit la silhouette étendue sur le sol, inerte. Sa mâchoire tomba un peu, son coeur se mit à battre la chamade. L'homme était allongé dans une mare de sang, il était mort. Elle avait son sang sur elle, qu'avait-elle donc fait ? Elle porta la main à sa poitrine, elle respirait vite, trop vite. Un tourbillon d'émotion montait en elle, menaçant de tout faire exploser. Des larmes se mettaient à couler.

Et quand la pression fut trop forte, elle commença à hurler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M
Exploratrice
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Où tu voudras
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 11:28

Mafr se tenait toujours dans l'entrebâillement de la porte, une dague dans sa main droite, le bras levé et plié au dessus de son épaule, prêt à lancer cette dague au moindre geste suspect.

Il n'eut pas besoin de le faire, bien que la sortie inattendue de Sam faillit lui faire projeter l'arme. Il n'eut pas le temps de se dire que Sam avait vieillit, que Mara caressait deja son père du bout de ses dagues. Il restait donc immobile, observant la scène, se reculant juste assez pour laisser la place au colosse de s'effondrer.

Il passa tour à tour son regard sur les personnes présentes, et n'eut pas le temps de demander des nouvelles de chacun qu'on long cri le fit sursauter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheshire / Selenae
Maitresse
avatar

Nombre de messages : 1206
Localisation : Profite du soleil, après tous ces mois sous le regard bienveillant de la Lune
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 11:59

Le bruit, les cris, l'odeur du sang, rien n'avait échappé à la petite craette qui occupait sa place habituelle, entre deux caisses sur la terrasse. Comme d'habitude elle n'avait pas bougé, elle n'était pas intervenu, elle n'en avait pas le droit, ni la force d'ailleurs.

Elle leva les yeux vers le ciel et regarda le fin quartier de Lune qui s'y dessinait. Encore quelques jours et la pleine Lune serait là, et les choses iraient mieux... du moins l'espérait-elle.

Le cri strident de Mara la fit sursauter et le sang de Selenae ne fit qu'un tour: peut-être que la jeune fille était blessée. Elle sauta souplement de la terrasse, habitude empruntée à son père et atterrit au pied de Mafr, toujours à son poste et le gratifia d'un sourire.

Elle passa sa tête au travers de la porte et demanda:


"Des blessées?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam-le-terrible
Roublarde
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : ........ Ca regarde que moi.. Et encore
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 13:35

Comme toujours dans cette demeure, après l' explosion venait la foule. Tel qu' il connaissait la population locale, sous peu tout serait empli d' une masse grouillante de visages connus et s' il avait eu l' intention d' assumer sa nouvelle apparence, le coup de sang auquel il venait de gouter l' y avait brusquement fait renoncer. Tout était clair dans on esprit, il devait fuir au plus vite avant de croiser un visage familier, d' autant plus qu' une sensation poisseuse au niveau de son torse lui laissait à penser que son débardeur était maculé de son propre sang. Tiens justement.. En parlant de visages familiers.. La vue du iop dans l' entrebaillement de la porte arracha une grimace à son visage fatigué et le décida à aller se réfugier dans les bras réconfortants de l' obscurité.

Il sentait désormais nettement le sang battant à ses tempes et dans chacune de ses veines, il devait se dépécher, mais il ne pouvait pas se payer le luxe de courir, ce qui n' aurait fait qu' aggraver les choses. Il s' enfonça dans la cité portuaire qu' il connaissait comme sa poche, passant par des chemins connus de lui seul ou presque. Il savait où il devait aller.

[La suite ailleurs pour éviter une pollution de topic :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leronaï (Mara)
Roublarde
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 30
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 20:24

Elle sentait sa gorge qui lui faisait mal. Elle avait lâché un cri bref, mais puissant, et d'avoir ouvert sa bouche d'un coup lui avait donné mal à la mâchoire inférieure. Malin. Mais au moins, la tension en elle avait quelque peu diminué, et la folie dans son esprit se calmait. Elle y voyait assez clair pour savoir qu'elle avait tué son père, et que seule la barbarie de son exécution l'avait secouée. Elle ne s'inquiétait apas du remords, elle ne se souciait pas de ce que sa vie allait devenir sans son père. Au fond, elle savait que sa Déesse lui avait confié cette difficile mission pour quelque chose, et elle l'acceptait profondément.

Elle s'accrocha un bref instant à la manche de Laio, serrant fort pour effacer les dernières traces de fureur et de frayeur. Elle n'avait pas d'explication quant à cette présence, dont elle sentait encore la chaleur en son coeur. Peut-être qu'un jour, elle irait voir Mélora, qui en sa grande sagesse lui procurerait sûrement une réponse. Mais pour l'heure, son corps entier la faisait souffrir, et la tête lui tournait. Avec un grand effort, elle parvint à se relever, et se tourna vers les spectateurs de cette incroyable scène. Sa voix était rauque, le ton las.

"Je vais aller dormir maintenant. Que la Lune vous garde."

Puis elle se dirigea vers le dortoir des novices. A partir de maintenant, tout allait changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheshire / Selenae
Maitresse
avatar

Nombre de messages : 1206
Localisation : Profite du soleil, après tous ces mois sous le regard bienveillant de la Lune
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 20:46

Selenae suivit doucement la jeune fécatte et la rattrapa au pied de l'escalier. Elle lui prit la main pour l'arrêter, et lui déposa un léger bisou sur la joue, accompagné d'un "bonne nuit". Se faisant, elle posa son autre main sur la nuque de Mara, ferma quelques instants les yeux, et quand la bienfaisante chaleur se fit sentir, elle s'éloigna pour laisser la jeune fille se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leronaï (Mara)
Roublarde
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 30
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   Lun 4 Aoû - 22:42

Mara n'eut pas le temps de rougir, ou de rendre son geste à la craette, ni même le de lui dire à quel point la chaleur de ce geste la touchait, dans tous les sens du terme. Elle sentit le contact doux de sa main sur sa nuque, et cette chaleur réconfortante qui en émanait. Elle sentit ses lèvres s'étirer en un sourire, un vrai sourire, et ses muscles lui parurent tous raides de ne pas avoir souri depuis trop longtemps.

En allant s'effondrer sur son lit dans un sommeil réparateur, elle sentit qu'une partie de la même chaleur qui se trouvait sur sa nuque se répandait aussi dans son ventre. Elle eut la conviction profonde que son rêve naissait. Puis, elle s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexion nocturnes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexion nocturnes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeux/Réflexion] Psycho-délire
» Tournoi des Nocturnes foréziennes
» Ténacité : Pensées nocturnes
» Nocturnes Rouges
» Coureurs nocturnes, coureurs d’égouts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Filles de la Lune (Jiva) :: Le Repaire :: La Taverne Des Aventures-
Sauter vers: