Forum des Filles de la Lune (Jiva)


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un Passage dans la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
M
Exploratrice
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Où tu voudras
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Un Passage dans la nuit   Dim 6 Juil - 12:28

Se sentant coupable d'avoir du dans la soirée se montrer froid et distant devant deux personnes qu'il aimait, il décida de revenir devant la maison des Filles de la Lune. A l'endroit ou il avait vu pour la dernière fois son Petit Ange, il dépose une lettre, qu'une flèche maintenait sur le bois du ponton.



Il s'assit à côté de sa lettre, et décida enfin d'ôter la cape qui lui recouvrait le visage et le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la dame
Exploratrice
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Jamais trop loin...
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Un Passage dans la nuit   Dim 6 Juil - 20:09

Le soir tombait lentement, le soleil était encore assez haut dans le ciel mais le spectre blanc de la Lune apparaissait déjà aux yeux des aventuriers.
La Craette se balladait sans but précis, sans s'en rendre compte elle était arrivée aux portes de Sufokia. Etant là, elle se dit qu'elle pouvait continuer jusqu'à la demeure des filles, aprés tout c'était là-bas qu'elle pouvait croiser le plus probablement l'une ou l'autres des personnes qu'elle aimait. Elle finit par arriver à destination, elle aperçut une silhouette familère assise devant le ponton d'entrée, elle fixait la mère.
D'un pas de velours, elle s'approcha de cette personne, un peu derrière elle, un parchemin était là, tenu par une flèche. Cela lui était destiné...?

Elle se mis à le lire et le décrocha sa lecture terminée.

Toujours sans bruit, elle s'assis derrière ce Iop qu'elle aimait l'enveloppant de ses bras et tenant le papier dans sa main droite. Elle le senti sursauter au contact de ses membres puis s'apaiser lorsqu'elle déposa un tendre baiser contre sa nuque, il devait l'avoir reconnu.


- Et toi qui disait ne pas être doué pour raconter des histoires... je trouve celle-ci trés belle.

Elle se serra un peu plus contre lui, avançant son visage vers le sien qui ne s'était pas encore retourné, déposant ses lèvres contre sa joue gauche.

-Tu es là depuis longtemps tit coeur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GreyDancer
Porteur de collants roses de sexe indéterminé
avatar

Nombre de messages : 314
Localisation : Dans un rêve
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Un Passage dans la nuit   Lun 7 Juil - 15:10

Voler en aveugle était une sensation extraordinaire.
A la fois terrifié et exalté, Grey se laisser porter par les courants aériens, suivant les rayons de Lune qu'il ressentait sans avoir besoin de les voir.
Etre guidé dans cette situation par Eclat était tout aussi enivrant ; la jeune "fille" n'était ni avare de taquineries, ni d'inquiétude...

---

Ils se dirigeaient vers le sud, vers la villa des Filles, dont il connaissait a force les moindres recoins. En fait, Grey espérait surtout que ses nombreuses soirées passées sur le toit lui permettrait de se souvenir au mieux de la topologie des lieux...

Il approchait en planant, guidé par les indications d'Eclat...
Il ralentit en s'approchant de la terrasse, sentit le sol sous ses pieds... et l'impact d'une caisse sur sa jambe.
Heureusement, il avait suffisament ralenti, ce fut sans gravité, il aurait juste un beau bleu...
Il s'assit deux minutes, le temps de retrouver ses esprits.
Il espérait juste qu'il n'avait dérangé personne, et surtout pas le couple que venait de lui décrire Eclat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la dame
Exploratrice
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Jamais trop loin...
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Un Passage dans la nuit   Mar 8 Juil - 0:46

Azu restait là à caliner son homme, se demandant qui serait la première fille à les voir en rentrant ici. Elle s'en souçiait peu mais ça l'amusait d'imaginer que ça papoterait dans le salon commun.
Elle sentit quelquechose s'approcher par le ciel et d'une corpulence humaine, ce qui l'étonna. Etait-ce du à son pouvoir de sentir un corps s'approcher lorsqu'il résistait à la force du vent? Elle s'en moqua et chercha à voir qui arrivait.
C'était Grey... Il savait voler? Elle en resta bouche bée. Elle n'osa pas avertir Mafr que quelqu'un aller se poser sur le toit, il allait bien le remarquer à son tour.

Elle fit signe à Grey, espérant que l'étoile qui l'accompagnait le préviendrait qu'elle le saluait.

Finalement, elle murmura à son compagnon que quelqu'un se trouvait sur le toit de la maison des filles.


- Tit coeur, Grey se trouve là haut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M
Exploratrice
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Où tu voudras
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Un Passage dans la nuit   Mar 8 Juil - 9:12

J'avais souhaité le faire depuis le début, le rencontrer, lui parler, le connaitre peut être, mais je n'avais trouvé ni l'occasion, ni le moment, ni peut être les mots ou le courage.

Il restait juste une chose à faire avant, réussir à me décrocher des bras de mon Ange. Après tout ce n'était pas le lieu, et le moment attendrait encore quelques câlins.

Ce n'est que le soir que je suis donc allé le retrouver, dans un endroit moins passant. Je l'ai remercié, il s'est rassuré de mes réponses, j'ai essayé de le rassurer de ma sincérité.

J'ai fait la connaissance d'Eclat aussi, du moins de sa voix.

A écouter Grey, je me suis dis un instant que j'aurai pu être comme lui si je n'avais pas eu ce soucis dans mon passé, j'aurai pu être quelqu'un de bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GreyDancer
Porteur de collants roses de sexe indéterminé
avatar

Nombre de messages : 314
Localisation : Dans un rêve
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Un Passage dans la nuit   Mer 9 Juil - 12:07

Ils avaient discuté longtemps.
De tout et de rien, d'eux un peu... d'elle surtout.

Grey avait attendu une réponse, il l'avait eu, et elle avait dépassé ses espérances.

Maintenant, il pouvait être serein, et accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M
Exploratrice
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Où tu voudras
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Un Passage dans la nuit   Ven 11 Juil - 14:55

Il ne prenait plus la peine de cacher son visage à présent, d'ailleurs chacun devait connaitre son nom, aussi franchit il la porte au beau milieu de la journée, et osa s'aventurer un peu plus loin dans la maison. Il ne tarda pas à trouver la chambre qu'il cherchait, celle dont le lit n'avait pas été occupé pendant la nuit, et déposa sur la couverture une lettre, accompagnée d'une orchidée.


Citation :
Les clous (conte pour enfant)


Dans un village, perdu au milieu d’une ile, habitait un petit garçon. Il était très colérique, et à chaque fois qu’il échouait, ou qu’on lui refusait quelque chose, il perdait patience, entrait dans une colère noire et insultait les gens.

Un jour, son père lui confia un marteau et des clous...
« A chaque fois que tu perdra patience, tu viendras planter un clou dans cette clôture, pour te défouler »

Le premier jour, l'enfant planta 28 clous dans la clôture...
Le second jour il en planta un de moins …
Au fur et a mesure des semaines, l'enfant apprenait à contrôler ses humeurs,
il étais plus facile de se calmer que de planter des clous...

Au bout d'un moment, l'enfant su contrôler toute une journée.

Son père lui demanda alors de retirer un clou, à chaque fois qu’il réussirait à contrôler sa colère.

Les jours passèrent, il enlevait les clous...
lorsque tous les clous furent enlevés, sont père lui pris la main et le fit toucher le bois...

« Regarde ces trous dans la clôture... elle ne sera plus jamais la même...
A chaque fois que tu perds patience, cela laisse des cicatrices...
Tu peux planter une dague dans un homme et la retirer, peu importe le nombre de fois où tu lui présenteras ses excuses, la cicatrice demeurera toujours.
Ne sous-estime pas la force des mots, ils font parfois plus mal que les coups »

Aujourd’hui encore, au bord de cette plage, en plongeant dans les yeux de l’étoile, on peut apercevoir la clôture.

M.


Il défit avec précaution une étoffe, dévoilant une dague tâchée. Avec la pointe il se coupa légèrement le doigt, répandant quelques gouttes en bas de la lettre, et quelques gouttes sur l'oreiller, dessinant un croissant rouge.
Puis il déposa la dague et son étoffe sous l'oreiller, avant de ressortir sans bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M
Exploratrice
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Où tu voudras
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Un Passage dans la nuit   Jeu 17 Juil - 8:47

Il franchissait le seuil peur être pour la dernière fois, serrant dans sa main une lettre. Son visage était calme, serein presque, et les traces d'une nuit tourmentée passaient pour de la fatigue à cette heure matinale. Il n'avait pas dormi, il avait relut cent fois sa promesse, et se la répétait encore à voix basse, comme si elle lui donnait le courage d'avancer d'un pas de plus.

"Recommencer, chaque jour, recommencer de rien, et réussir, mériter, réveiller la flamme.
Ne rien demander, ne rien attendre, ne pas enfermer, et se contenter d'un silence.
Donner sans retenue, sans calcul, sans peur.
Se dévouer corps et âme, chaire et sang, mots et sentiments."


Il n'était sur que d'une chose, il s'y tiendrait, tout le reste ne dépendait pas de lui. Il fut presque soulagé de poser cette lettre au milieu de toutes les autres, ces mots qu'il avait mit la nuit à rédiger.

Citation :
Chère Minuit,

J'ai passé la journée dans votre demeure, à lire et relire tes écrits. J'y ai vu ta détresse, j'ai pu comprendre certains lambeaux de ta vie. J'y ai aussi lu des moments de joie intense, de bonheur. J'ai pu imaginer en te lisant ton visage illuminé d'un sourire radieux, maintenant au moins je sais que tu as été capable un jour de sourire.

Je crois que j'ai accepté, tout du moins compris, que je ne serai jamais à la hauteur de tes précédents amours, que je ne pourrai te faire vivre de pareils moments de bonheur.
Tes yeux ne brilleront jamais en prononçant mon nom, à moins qu'un instant ils ne reflètent les miens.
Je t'ai promis de ne rien attendre en retour, et aussi douloureux que ça puisse être, je sais maintenant que tu ne me souriras jamais.

Probablement ai je le défaut d'être un homme, celui la parmi tant d'autres à tes yeux. Mais si tu ne peux plus aimer, si ton cœur à été trop souvent blessé au point de ne plus savoir bruler d'amour, sache que le mien t'aime, d'un amour sincère et intemporel, et qu'il ne demande qu'à te réchauffer.

Je suis prêt à tout entendre de toi, tout subir sans que cela entache mes sentiments, je boirais tes larmes jusqu'à la dernière si ça pouvait te soulager, je te prêterai mon corps pour le rouer de coups, mes bras si tu veux être protégée.

Mon cœur t'aime avec tous tes défauts, tes secrets, ton mutisme. Il aime cette enveloppe froide qui te recouvre, ce corps blessé. Il aime ton esprit torturé jusqu'aux limites de la folie, il aime ce cœur que tu enfouis si loin en toi, et les larmes qui l'inondent, il aime tout ce que tu ne me diras jamais, parce que t'ouvrir à moi semble être une torture. J'aime tout ce que tu détestes en toi, jusqu'à ce monstre que tu aimerais tuer. J'aime tout, simplement parce que ça fait partie de toi, et que je suis tombé amoureux de toi, de tout en toi.

Le reste je te l'ai écris hier au soir, je voulais juste que tu saches ce qui est écris dans mon cœur avant de prendre ta décision.
Je t'aime,

Mafr.

En prenant la direction de la sortie, il sentait des choses étranges naitre en lui, comme si il pleurait de l'intérieur. Comme si ses larmes tombait sur Elle, Elle qui l'empêchait de parler, qui éloignait celles qui lui offraient leur amour. Mais aujourd'hui elle ne pouvait l'empêcher d'écrire, ni d'aimer, sans rien attendre en retour. En arrivant sur le seuil il la sentit se débattre en lui, et esquissa un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la dame
Exploratrice
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Jamais trop loin...
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Un Passage dans la nuit   Jeu 17 Juil - 13:02

La craette arriva à la maison des filles, au moment où le soleil était à son zénith, elle avait les yeux rougis de sa nuit passée. Il semblait bien que leur amant ne voulait plus la voir et ne trouvait pas où était sa faute, alors qu'avant hier encore, il la remerciait d'être à ses côtés à le réconforter.

Elle entra et ne vit personne, juste un parchemin posé sur la table qu'elle ne lu pas, rien ne lui était adressé ici aprés tout. Tout ce qu'elle espérait, c'était croiser Minuit à son réveil et peut être se faire réconforter à son tour. Elle s'installa donc dans un fauteuil du salon commun et se blottit sous une couverture malgré la chaleur de l'été. Elle tremblait encore de ce qu'elle avait vécu cette nuit et chaque fois qu'elle y repensait, une larme s'écoulait le long de ses joues.

Tout ce qu'elle espérait, c'est que cela ne se passait pas, voir même qu'elle se trompait et qu'il la prendrait dans ses bras avant ce soir. En attendant, elle voulait voir sa belle et resta là à renifler sa peine ou quiconque puisse lui remonter le moral.

Elle soupira repensant que hier encore, elle était heureuse d'être avec ses deux amours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Chieuse préférée
avatar

Nombre de messages : 1625
Age : 40
Localisation : Pas loin de ses amours
Date d'inscription : 03/09/2004

MessageSujet: Re: Un Passage dans la nuit   Jeu 17 Juil - 23:18

Minuit descendit des parties privée avec une lettre dans une main.

Elle trouva une Dame assoupie dans un fauteuil de la salle commune. S'arrêta un moment pour la regarder dormir, elle semblait dormir profondément elle résista à l'envie d'aller l'embrasser pour ne pas la réveiller.

Alla à pas de loup vers la table où elle y découvrit un mot à son attention, qu'elle lut.

Dans un silence total elle plia la lettre et la glissa avec celle qu'elle avait dans la main dans un ourlet de sa cape. Elle s'assit et se mis à écrire.

Citation :
Mes Amours.

Je ne suis pas douée la plume à la main, mais peut-être que ces mots couchés vous rassureront.

Je ne cherche p as à revivre mon passé, il me marque et m'a emplie de doutes sur mon avenir, mais il est loin d'être heureux.
Mon âme a subi des douleurs que je veux oublier, mon coeur a sombré dans la mort ce que mes larmes ne dévoilent qu'en partie.
J'ai perdu l'amour assassiné de mes propres mains, j'ai perdu celle qui était devenue ma mère, ce que je n'ai compris que le jour où elle est partie, j'ai perdu celle qui était devenue ma fille, j'ai trahi celle qui m'avait accueillie, j'ai voulu mourir la folie m'ayant emportée, j'ai enterré mon coeur pour ne plus subir ces tourments mais l'amour a réussi à briser cette armure, pour mieux me meurtrir à nouveau.

Depuis j'ai vécu en essayant de ne plus recherché le passé mais sans chercher à me créer à avenir.

Vous avez ramené le sourire dans mon coeur, et je sais que je redécouvre la vie grâce à vous.

Mes lèvres ne rient pas encore, mes rêves me fuient toujours mais au fond de mon coeur mon sang se réchauffe et brise doucement ses chaines.

Je ne suis en rien étouffée par votre amour, je me suis étouffée seule il y a longtemps. Et je sais que vous pouvez m'aider à devenir celle que je ne suis pas. Je le sais parce que je souffre à chacune de vos souffrances et que mon coeur vibre à chacunes de vos joies.

Laissez moi le temps de vous donner l'amour que j'ai car la vie est trop courte, à tel point que mille vie ne seraient pas assez longue pour vivre avec vous.

Pour vous, mes AMours
Le A et le M étaient écrits différemment, mis en évidence dans ce mot amours.

Minuit alla poser sa lettre avec la douceur de la bise sur les mains de la Dame, elle se rendit invisible et l'embrassa avec la volupté d'une plume.
Puis elle sortit.

_________________
A toutes celles qu'elle aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dofus.com
Minuit
Chieuse préférée
avatar

Nombre de messages : 1625
Age : 40
Localisation : Pas loin de ses amours
Date d'inscription : 03/09/2004

MessageSujet: Re: Un Passage dans la nuit   Jeu 7 Aoû - 21:16

Une lettre trainait, une lettre que personne n'était venu la déposer

Citation :
Tout se passe bien ici, la petite chose en moi continue de grandir, elle me demande de plus en plus de sang.

Je me suis arrétée dans une sombre forêt, la constante pénombre et le froid me font du bien. Je me sens en sécurité ici, même si je doute que vous m'auriez recommandé ce lieu vu mom état. Les quelques animaux me fournissent tout ce que le bébé réclame.

Mes AMours, j'espère que cette lettre vous trouvera aussi.

Toutes et tous, vous me manquez. Mon ventre grossit bizarrement si je compare aux grossesses que j'ai pu observer. C'est comme si la peau se tendait sur le bébé et de grosses veines bleues sont apparues sur mon ventre, mais je n'ai aucune douleur donc je ne m'inquiète pas.

Je n'ai pas vu un seul être humain depuis que je suis ici.

J'ai hate de toutes et tous vous retrouvez.

Je vous aime

[HRP]
Je crève de chaud, la plage c'est bondé comme le métro, les claviers espagnols sont une torture pour écrire surtout pour faire les accents, heureusement que c'est les vacances sinon ça ressemble assez à l'enfer.[/HRP]

_________________
A toutes celles qu'elle aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dofus.com
M
Exploratrice
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Où tu voudras
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Un Passage dans la nuit   Ven 8 Aoû - 13:38

Mafr passait comme chaque jour depuis son départ déposer une fleur sur le lit inoccupé. Il ramassa celle de la veille, et allait prendre le chemin du retour lorsqu'il aperçut la lettre. Il réprima d'abord sa curiosité, n'étant pas chez lui, mais au moment ou il allait détourner le regard la lettre semble frémir. Il s'approcha doucement, et se mit à respirer le doux parfum qui s'en dégageait.

Il sourit, ce parfum lui manquait, pas que ce parfum en fait.

Il commença a lire la lettre, et fut soulagé de savoir que tout allait bien. Il effleura la lettre de ses lèvres et la remit la ou il l'avait trouvé.

Il resta quelques instants à rêvasser, pensant au bébé, au ventre qui s'arrond .... trouver du sang ! Il avait encore quelques jours pour faire des réserves de sang jusqu'à son retour. Il sortit d'un pas décidé, dagues aux mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Passage dans la nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Passage dans la nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Cauchemar-Passage dans la forêt noire] Discussion
» [Défi 1]une boîte de base + scénario Passage dans la forêt noire
» [Danse avec les Loups] Un Hurlement dans la Nuit...
» Hurlements dans la nuit
» Les muses de la nuit [a effacer s'il vous plait ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Filles de la Lune (Jiva) :: Le Repaire :: La Taverne Des Aventures-
Sauter vers: